Google Glass: Le co-fondateur de Google s’exprime sur le sujet [Vidéo]

Date de dernière mise à jour : le 22 juin 2016 à 19 h 58 min

 

Alors que bon nombres d’entre nous attendent avec impatience l’arrivée sur le marché des fameuses lunettes Google Glass, certains privilégiés comme le co-fondateur de Google, Sergey Brin, sont déjà bien rôdés sur le sujet. Et pour cause puisqu’il travaille sur le projet Google Glass et les as donc déjà eu en main à plusieurs reprises. C’est pourquoi nous vous proposons de découvrir une petite vidéo des propos tenus par Sergey Brin sur les Google Glass, à l’occasion de la conférence TED 2013 qui se tenait au début du mois.

Les Google Glass vues par le co-fondateur de Google, Sergey Brin.

Ainsi, d’après Brin, les Google Glass représentent l’alternative idéale aux smartphones et aux tablettes, devenus finalement un peu castrateur dans notre quotidien. Castrateurs parce que devenus si importants que nous ne pouvons plus nous empêcher d’y jeter un œil en permanence, y compris au travail où lorsque nous sommes en soirée avec des amis. Et il faut bien n’avouer que là-dessus on ne pourra pas le contredire vu le nombre de fois où nous consultons nos notifications Facebook ou Twitter au cours de la journée.

Avec les Google Glass, les choses sont nettement différentes puisque celles-ci nous permettent à la fois de rester en contact avec ses actualités tout en continuant à concentrer notre attention sur le monde qui nous entoure. De quoi pouvoir marcher dans la rue la tête haut et non plus inclinée vers l’écran de son smartphone. Des Google Glass qui remplissent pleinement leur premier objectif : améliorer notre quotidien tout en restant immergé, à la fois dans la réalité et à nos réseaux sociaux.

Ainsi, bien qu’il ne s’agisse pas d’une présentation réelle du produit mais plus d’une réflexion quand à l’utilité et à la légitimité des Google Glass, cette vidéo de 13 minutes reste, assez intéressante à regarder, pour ceux qui comprennent l’anglais, et ne manque vraiment pas d’enthousiasme.

 

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article