Antitrust : Google finit par céder aux menaces de l’Union européenne

Suite à l’amende de 2,4 milliards d’euros infligée à Google par la Commission européenne, la firme américaine vient d’accepter de se plier aux exigences de l’UE en matière de concurrence. L’entreprise se laisse 90 jours pour se conformer à la loi, mais ne précise pas comment elle compte y parvenir.

google ue

Il y a quelques semaines, la Commission européenne infligeait à Google une amende de 2,4 milliards d’euros pour pratiques déloyales sur le marché des moteurs de recherche. La firme est notamment accusée de favoriser son propre service de comparaison de prix.

Suite à cette sanction, contre laquelle même l’armée d’avocats de Google n’a rien pu faire, la firme vient de confirmer que des mesures allaient être prises afin de se conformer à la loi et aux exigences de la Commission européenne. Comme demandé par Bruxelles, Google se laisse 90 jours pour « mettre un terme à ce comportement illégal ».

La firme de Mountain View va donc tout mettre en œuvre pour respecter le principe d’égalité de traitement entre les services concurrents et son propre service. Ainsi, les services de comparaison de prix des concurrents seraient placés et affichés sur les pages de résultat de recherche avec les mêmes méthodes que le service de Google.

Google : 90 jours pour se conformer à la loi européenne

Pour l’heure toutefois, on ignore quelles seront les mesures exactes déployées par Google pour parvenir à ce traitement équitable. La Commission européenne laisse carte blanche à la firme américaine à condition qu’elle entre dans les clous avant la fin du temps imparti.

L’institution précise toutefois qu’elle vérifiera attentivement la solution choisie par Google. La moindre erreur pourra entraîner une nouvelle procédure, et Google devra payer jusqu’à 5% de son chiffre d’affaires mondial. De même, l’Open Internet Project, une association fondée en 2014 par les concurrents de Google, compte également surveiller Google pour s’assurer qu’il respecte ses engagements.

Autant dire que Google a intérêt à se tenir à carreau. Quoi qu’il en soit, la firme de Mountain View ne semble pas avoir l’intention de se débattre contre la justice européenne. L’Américain n’envisage même plus de faire appel, et semble résigné à se soumettre aux exigences de l’Union.

L’Union européenne, mais aussi les pays qui la composent, ont une dent contre Google et sont prêts à tout mettre en œuvre pour s’emparer d’une partie de son alléchant chiffre d’affaires. Ainsi, en juillet dernier, Google a échappé de peu à un redressement fiscal à hauteur de 1 milliard d’euros en France. Autant dire que la firme californienne n’est pas au bout de ses peines…

Réagissez à cet article !
  • LOL

    LOL. Je serais le PDG de la toute-puissante société Google, j’aurais sorti le fric nécessaire pour payer quelqu’un pour s’occuper de ces casses-couilles de l’Union Européenne … à ma manière ! ;)

    • depirola546897

      Comme le PDG de samsumg qui croupit en prison ?

  • iAndroid

    Si Google cède c’est que quelques pimpins ont (ou vont) reçus des compensations. Faut pas nous la faire à l’envers, l’union européenne, c’est l’univers des magouilles.Officiellement, ils combattent les lobbys mais officieusement ils ont besoin d’eux car ce sont bel et bien les grandes entreprises qui ont la main mise sur le monde avec leurs capitaux, et ce sont eux qui dirigent les politiques.

  • yoyan

    Vue que c’est eux qui fixe les règles d’apparition dans leurs propres moteurs de recherche, il sera facile de contourner la lois. En changeant les paramètres qui définissent l’ordre d’apparition fréquemment, les concurrents ne pourront pas forcément suivre.

  • itachi

    C’est bien de critiquer la CE, mais aux us ils sont bien plus impitoyable.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Black Friday 2017 : elle pense acheter un iPhone 6 et reçoit des patates

Une Américaine s’est faite arnaquée par des escrocs qui prétendaient vouloir lui vendre un iPhone 6 pour 100 dollars à l’occasion du Black Friday. Elle s’est finalement retrouvée avec des morceaux de patates et un chargeur Android. Dégoûtée, elle a poussé un coup de gueule en vidéo.

0cdf3d33a9c1ace31f573387fade20b0................................