Google Earth : un pénis géant visible sur une image satellite en Australie

Maj. le 13 juillet 2018 à 18 h 31 min

Google Earth est plein de surprises. Un symbole de pénis géant mesurant environ 55 mètres est apparu en Australie. Il a été réalisé sur le lit d’un lac sec avec des pierres, sans qu’on sache qui en est l’auteur. On préférera plutôt admirer le géoglyphe du Marree Man, incroyable motif dessiné au sol qui fait pas moins de 4,2 km de long et 15,3 km de circonférence. 

google earth

Google Earth nous offre fréquemment des images insolites, nous en avons ici un nouvel exemple. Comme le relaie Trust My Science, un symbole de pénis géant est apparu sur un lit de lac sec en Australie, dans l’État de Victoria, situé au Sud-Est du pays. Celui-ci est visible depuis l’outil satellite de Google, et peut même être trouvé tout simplement sur Google Maps.

Google Earth : après le Marree Man, un pénis géant en Australie

Un inconnu, qualifié d’artiste par certains médias, aurait réussi à dessiner ce pénis à l’aide de pierres. S’il était seul, cela a dû lui prendre un sacré bout de temps : on estime à environ 55 mètres la taille de « l’oeuvre », partagée à l’origine par la page Facebook Take the Piss Geelong. Il apparaît que le symbole est déjà présent depuis plusieurs mois et que la population locale est au courant depuis autant de temps, mais il n’a été repéré sur Google Earth que récemment avant d’être relayé sur les réseaux sociaux.

Les dessins de ce genre sont assez courants et heureusement, il ne représentent pas tous un pénis. En Australie toujours, on a par exemple le mythique Marree Man, un géoglyphe découvert le 26 juin 1998 par Trec Smith, un pilote d’hélicoptère. Intriguant, ce grand motif de 4,2 km de long et 15,3 km de circonférence reste un mystère 20 ans après. La théorie la plus répandue est qu’il s’agit de la représentation d’un homme aborigène d’Australie du peuple Pitjantjatjara en train de chasser les oiseaux ou les wallabys avec un bâton prévu à cet effet. Par contre, personne ne sait qui, comment, pourquoi et quand c’est arrivé là.

Récemment, une mystérieuse « soucoupe volante » apparaissait sur Google Earth et faisait la joie des amateurs d’ufologie. L’outil est une véritable mine d’or pour qui cherche des scènes étranges et sujettes à multiples interprétations. On se souvient aussi d’une étrange croix rouge sur l’Antarctique qui avait affolé les complotistes. Autre possibilité laissée par Google Earth : mesurer la distance qui nous sépare du Pôle Nord.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !
Google Pay : sortie en France en octobre 2018 avec les Pixel 3

Google Pay s’apprête enfin à débarquer en France. D’ici la fin de l’année 2018, la solution de paiement mobile de Google va venir marcher sur les plates bandes  de Samsung Pay et Apple Pay. Tous les indicateurs pointent vers une arrivée en France…

Gmail : Google admet qu’il laisse d’autres applications espionner les mails

Gmail permet aux développeurs d’applications tierces d’accéder au contenu des mails échangés, admet Google dans une lettre d’explication pour le Sénat américain. Les messages sont scannés et même parfois lus directement pour permettre d’améliorer les algorithmes. Produits achetés, endroits visités,…