IA de Google DeepMind plus fort que les joueurs humains à Quake 3

Maj. le 28 août 2018 à 21 h 07 min

Google Deepmind entraîne son IA (intelligence artificielle) à devenir plus fort que les joueurs humains à Quake 3. Après le jeu de Go et StarCraft 2, les équipes du géant de la recherche veulent occuper un nouveau terrain. Ce grand classique du jeu vidéo se distingue par son aspect très nerveux qui met l’esprit d’équipe au centre de tous les enjeux.

quake 3 IA Deepmind

La branche IA de Google spécialisée dans l’IA, Deepmind, entraîne son intelligence artificielle à un nouveau jeu : Quake 3. Ce n’est pas la première que la société expérimente l’IA dans les jeux qu’ils soient vidéos ou non. Nous avons pu le constater avec Alphago qui a écrasé l’un des meilleurs joueurs au monde, Lee Sedol, 4 victoires à 1. Sans oublier que Deepmind a également lancé une expérience très intéressante avec le jeu StarCraft 2.

Google Deepmind : l’IA veut devenir imbattable en s’entrainant à Quake 3 Arena

Deepmind se lance un nouveau défi en apprennant du jeu Quake 3. Ce FPS nerveux, un peu bourrin sur les bords, est un véritable challenge pour la société. L’IA doit apprendre de nouveaux mouvements et arriver à se coordonner en équipe pour prendre part à un mode coopératif basé sur le jeu vidéo. Lorsque deux équipes s’affrontent, il est capital d’y avoir une certaine cohésion entre les joueurs. Cela vaut aussi bien pour les humains que pour l’IA.

Les bots générés par l’IA ne sont pas aidés, ils ignorent où sont les joueurs adverses et ne peuvent compter que sur ce qu’ils peuvent voir, exactement comme un joueur humain. C’est en s’entraînant et en perdant à plusieurs reprises que l’IA a réussi à apprendre de ses échecs, pour ne plus les reproduire. L’IA de Deepmind devient de plus en plus performante au fil des parties. Le plus impressionnant est que les bots sont arrivés à se coordonner dans le but d’élaborer une stratégie commune.

L’IA de Deepmind a participé à plus de 450 000 parties qui ont durée chacune 5 minutes. Dans un mode “capture the flag” consistant à capturer un drapeau à l’adversaire, l’IA s’est d’abord montrée basique en cherchant le drapeau et le ramenant à la base en éliminant les ennemis quand c’était nécessaire. Au fil des parties, les chercheurs ont pu constater que les bots sont devenus plus intelligents en cherchant des stratégies plus avancées pour parvenir à remplir leur objectif commun. Lors d’un tournoi organisé avec une quarantaine de joueurs, l’IA s’est montrée redoutablement efficace puisque les équipes constitués de bots à 100% ont à chaque fois remporté les manches contre les joueurs humains.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !