Google et Blackberry s’associent pour améliorer la sécurité sur Android

Date de dernière mise à jour : le 13 avril 2016 à 9 h 40 min

Dernièrement, les déclarations du patron de Blackberry semblaient claires et nettes : John Chen, le CEO de l’entreprise souhaitait tout mettre en œuvre pour pouvoir relancer l’économie de sa société en perte de vitesse quitte à dédier ses terminaux à Android. Aux dernières nouvelles, les vœux de Chen sembleraient se réaliser.

Plus concrètement, les deux sociétés joignent à nouveau leurs forces en se concentrant sur une nouvelle version de la solution de gestion des flottes Blackberry Enterprise Services 12. BES12 permet de contrôler l’accès et le déploiement de terminaux mobiles au sein d’une entreprise. Couplé aux nouvelles fonctions de sécurité d’Android Lollipop 5.0, ceci devrait se résulter en la construction de smartphones professionnels bien plus sûrs qu’auparavant.

Tout ceci sera induit par un renforcement dans la préservation des données personnelles via un chiffrement des informations, des accès bien plus restreints quant au partage de données (agendas, plannings, répertoires,…). De plus, ces smartphones seront protégés de tout malwares et les informations personnelles deviendront inaccessibles par l’entreprise. Un début sur de bonnes bases avant l’annonce du Blackberry Venice ?

Si les données personnelles comprises dans les terminaux Android de chaque employé ne pourront être lues par le département IT de l’entreprise, ceux-ci détiennent tout de même les pleins pouvoirs quant aux données en rapport avec l’entreprise, que ce soit les supprimer ou ajouter des fonctions. Aussi, qu’importe le modèle d’Android dont vous disposerez, chaque employé sera logé à la même enseigne, tout comme le pôle IT qui contrôlera les terminaux de la même manière.

BlackBerry et Google travaillent main dans la main à établir de nouveaux standards en matière de sécurité mobile pour les entreprises déployant des terminaux sous Android.

Pour l’instant, BES12 prend en charge Blackberry 10, Android et iOS. La prochaine étape va consister à favoriser la prise en charge de Google en prenant en charge Google Play for Work ainsi que le chiffrement matériel. Cette annonce pourrait célébrer la renaissance de la firme canadienne et viennent renforcer les rumeurs d’un terminal Blackberry fonctionnant sous Android pour l’automne prochain.

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • leatherface

    Ca semble être une bonne idée sur le papier.