Google : bientôt une plainte de la Commission Européenne concernant Android

Maj. le 21 septembre 2016 à 12 h 56 min

La Commission Européenne a une dent contre Google depuis quelques mois et elle pourrait bien se montrer plus ferme très bientôt. En effet, elle s’apprête à envoyer un document préliminaire à un dépôt de plainte pour abus de position dominante. Et cette plainte vise Android et la politique de la firme concernant les applications préinstallées sur ses smartphones.

google apps android

Une enquête lancée en 2015

Si vous utilisez un smartphone Android (on l’espère), vous avez sans doute remarqué qu’un certain nombres d’applications Google sont préinstallées dans votre smartphone. Google s’assure ainsi de mettre en avant ses services et d’habituer les consommateurs à les utiliser.

Cette stratégie n’est pas du goût de la Commission Européenne qui a lancé l’année dernière une procédure à l’encontre de Google pour abus de position dominante. À l’origine, les accusations de la Commission portaient sur un abus de position dominante de Google sur le marché des moteurs de recherches et des comparateurs de prix.

Mais en parallèle, comme nous vous le signalions à l’époque, l’institution a lancé une enquête concernant Android et la politique de Google concernant les Google Apps. L’accusation de la Commission Européenne était claire : en imposant ses services directement intégrés dans le système Android, Google bloquait toute possibilité aux éditeurs tiers de donner une chance à leurs applications concurrentes de celles de Google.

La Commission Européenne passe à l’attaque

Une année s’est écoulée depuis le début de l’enquête et selon Bloomberg, la Commission Européenne s’apprête à passer à l’attaque. Elle aurait en effet demandé aux éditeurs d’applications tierces, les plaignants, de retirer les éléments confidentiels figurant dans les dossiers qui lui ont été remis.

Toujours selon Bloomberg, cette demande est nécessaire dans le cadre d’une communication des griefs, et donc à une plainte. La Commission Européenne s’apprêterait donc à porter plainte contre Google pour abus de position dominante sur Android.

Autant être clair tout de suite, nous n’en sommes qu’aux prémices d’une affaire qui est bien partie pour s’étaler sur plusieurs années. Si affaire il y a, car il est arrivé à la Commission Européen de faire des communication des griefs sans atteindre le stade de la plainte. Dans les prochains mois, nous en saurons donc plus sur cette affaire.

Google pourrait-il être condamné ?

Cette affaire n’est-elle pas finalement complètement subjective ? Il est difficile de trancher pour un camp ou pour un autre. Il est vrai que l’intégration des applications Google par défaut dans Android n’incite pas les utilisateurs à aller voir ce qu’il se passe ailleurs. D’autant que les applications de la firme de Mountain View se fondent particulièrement bien dans le système.

On peut donc imaginer que pour les éditeurs tiers, cet argument est suffisant pour justifier un abus de position dominante. Mais est-ce vraiment le cas ? Sont-ils vraiment bloqués par cette installation par défaut ?

Certains éditeurs ont réussi à sortir leur épingle du jeu et à prendre le dessus sur les services de Google. C’est particulièrement vrai concernant les applications de productivité par exemple. Le Play Store regorge d’applications Calendrier, Mémo, prise de notes etc. qui sont bien plus efficaces que les applications Google. Et les utilisateurs ne s’y trompent pas, ils délaissent volontiers les Google Apps pour des applis d’éditeurs tiers offrant un meilleur service.

Les éditeurs plaignants ne choisissent-ils pas la voix légale, n’appellent-ils pas la Commission Européenne au secours parce qu’ils n’ont pas trouver le moyen de faire mieux que Google ? Car s’ils avaient une idée ou un savoir-faire suffisamment bons pour séduire les utilisateurs, ils ne porteraient pas plainte contre Google.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android 9.0 Pie : la liste des smartphones compatibles

Android P 9.0 est disponible sous la forme d’une version Developer Preview. Sa sortie est prévue pour le troisième trimestre 2018, certainement en août. Retrouvez ici la liste de tous les smartphones compatibles Android P 9.0.