Google : bientôt des écrans géants modulables comme des Lego

Maj. le 4 décembre 2017 à 0 h 12 min

Chaque jour apporte son lot de nouveautés dans l’univers du high-tech. Et bien souvent, Google se trouve à l’initiative des projets les plus innovants.

Actuellement, le laboratoire Google X, véritable pépinière de technologies futuristes, travaille sur une dizaine de projets dont l’un vient d’être révélé au grand public par le Wall Street Journal. Il s’agit d’une technologie d’affichage permettant de constituer des écrans géants modulaires.

Que diriez-vous de pouvoir empiler plusieurs écrans de TV autonomes pour en créer de plus grands ? Ou encore à une échelle plus réduite, d’assembler de petits morceaux d’écrans pour avoir des tailles variables pour votre smartphone ?
Tout ceci pourrait être bientôt possible.

Google écrans modulables

Même si cela fait à priori penser au projet Google Ara — puisqu’on parle de modularité —, les deux travaux seraient en réalité distincts, et menés par différentes équipes d’ingénieurs.

On en sait que peu sur les dessous du projet

Peu de détails ont pour le moment filtré sur le projet et sur les différentes utilisations dont elle pourrait faire l’objet. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la technologie permettra d’assembler plusieurs écrans de petites tailles à la manière d’un jeu de Lego. Chacun de ces écrans pourra fonctionner de manière autonome tout en s’adaptant automatiquement au contenu lorsqu’ils sont connectés les uns aux autres, sans laisser de discontinuité. On pourrait ainsi avoir des écrans de différentes formes et avec des tailles variables pouvant s’aligner à l’infini.

Compatible avec le projet Ara ?

Même si le développement du projet intervient en parallèle avec celui concernant les smartphones modulaires Ara, on ne peut s’empêcher de faire le lien entre les deux travaux et espérer peut-être pour bientôt des smartphones dont les diagonales pourraient être modifiées à la guise des utilisateurs.

L’un des rares détails qu’on a du projet est qu’il est dirigé par Mary Lou Jepsen, ancienne professeure au Massachusetts Institute Technology et fondatrice de la startup Pixel Qi. Elle est spécialisée dans les technologies d’affichage, notamment dans les écrans performants et à faible consommation d’énergie. L’équipe du projet serait également composée d’ingénieurs ayant fait leurs classes chez Samsung ou Qualcomm, entre autres.

Parlant de Samsung, on sait qu’il est l’auteur d’un brevet déposé il y a de cela quelques mois et qui permettrait de créer des smartphones à écrans flexibles et totalement pliables.

Même si nous n’en savons pour le moment que peu sur le nouveau projet de Google, il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’on aura plus de détails dans les semaines à venir.

Via

 

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !