Google aurait gagné 42 milliards de dollars grâce à Android révèle Oracle

Le procès entre Oracle et Google continue de plus belle, ce dernier réclamant pas moins de 9 milliards de dollars au premier pour son utilisation des API Java dans son système d’exploitation mobile Android utilisé massivement de par le monde.

C’est une affaire qui dure dans le monde d’Android : Oracle, qui a racheté Sun Microsystems et Java en 2009, voyait d’un mauvais oeil l’utilisation de ses API dans le système mobile de Google et l’a poursuivi en justice depuis lors.

Mais celui-ci avait gagné la première bataille, après que la cour ait validé l’argumentaire du développeur américain qui mettait en avant le fait que celles-ci ne pouvaient pas être reconnues comme valides à un dépôt de brevet.

Depuis, la Cour Suprême a révoqué cette première décision et l’affaire a été rouverte aujourd’hui. Le plaidoyer de Google sera le suivant : ils cherchent à argumenter le fait qu’elles soient utilisées sous le domaine du fair use, un argument qui sera difficile à défendre.

L’entreprise Oracle, qui avait déjà annoncé qu’il demanderait 9,3 milliards de dollars en dommages et intérêts au développeur,  a révélé lors du début du procès le pourquoi d’une telle somme : selon lui, Android aurait dégagé pas moins de 42 milliards de dollars de chiffre d’affaires grâce à son système d’exploitation.

Pour sa défense, Google met en avant qu’il fait une utilisation transformatrice des 37 API qui ne sont qu’une fraction infime de son OS, et que Sun Microsystems avant son rachat ne voyait pas d’objection à cette utilisation.

Bien qu’Android 7.0 N devrait passer à OpenJDK entres autres nouveautés, cela ne suffira pas à stopper cette procédure pour les précédentes versions du système. C’est en tout cas une période légale compliquée pour le développeur, qui doit également faire face aux foudres de Bruxelles qui le voit en abus de position dominante sur son OS.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Olivier

    Qu’Oracle tente de récuperer du fric sur le dos de Google, même si juridiquement, c’est possible, Oracle n’a jamais rien proposé sur le périmètre du smartphone !
    Ce qui n’empêche pas Google d’investir (pas toujours de façon très transparente) sur Android depuis des années.
    Faut juste que les européens soient un peu plus organisés pour que Google et autres Apple ou Amazone paient les impôts sur les bénéfices qu’ils font sur nos achats.

    • Tet Monboyo

      C’est n’importe quoi.
      Un empire basé sur du vol et du plagiât, et y a quand même des tarés pour trouver ça défendable…

      • jcc

        Et il y a des cons pour traiter les gens de tarés, 9,3 milliards pour 37 API ?!?! c’est comme demander 2 milliards pour 2 ou 3 brevets de merde, style glisser le doigt sur un écran tactile pour déverrouiller ou un rectangle avec des coins arrondis…

        • Tet Monboyo

          Et oui, toujours les mêmes idées reçues et la même méconnaissance crasse des faits. Je laisse tomber.

      • Mr Patator

        Et dire qu’il y a des tarés qui trouvent normal de devoir payer plus de 9 Mds$ pour l’utilisation de 37 API… des API bordel !! C’est à dire des signatures de méthodes, même pas des implémentations.
        Si Oracle gagne, Oracle aura de l’argent à court terme car tout le monde du dev est attaquable et migrera sur autre chose.
        Ce n’est pas la première fois qu’Oracle détruit un produit pour une histoire de brevet.

      • Kokyn

        37 api -> 9milliards.
        Il y a un décalage un peu monstrueux.

        Toujours est-il en attendant que Google, nottament via ces 37 api, a créé le système mobile le plus omniprésent, le plus vital et le plus accessible (étant donné des prix du bas de gamme).

        Ces procès surdimensionnés visant juste à récupérer du fric et étant en totale opposition avec l’évolution technologique sont à vomir.

        • Tet Monboyo

          Moui.
          Ils auraient dû tout simplement pondre un contrat de licence au début.
          Google savait très bien quelle ambition il donnait à son produit et sur quelles sources il était developpé.

          • Kokyn

            J’suis tout à fait d’accord avec toi.
            Mais 9 Milliards faut pas abuser. Rien que pour cette demande effarante, ce procès devrait être expédié vite fait bien fait en tant que troll.

  • ratomms

    ça en fait de la tune

  • Tet Monboyo

    Le « développeur » ?
    C’est bien la première fois que je vois ce terme désigner Google. Comique.

    • Kokyn

      Google est une entreprise ou l’expertise se trouve dans le développement.
      L’essence de Google est un moteur de recherche et donc avant tout du développement.