Google: Android bientôt visé par une plainte de la Commission Européenne ?

Maj. le 22 septembre 2014 à 21 h 06 min

Que ce soit à cause de Street View, de l’optimisation fiscale ou encore de la position dominante de son moteur de recherche, Google est depuis longtemps dans le collimateur des régulateurs de l’Union Européenne. Evidemment, c’était jusqu’ici ce dernier point qui posait le plus problème, tant Google est devenu incontournable en la matière.

Google
La commission européenne a une fois de plus Google dans le collimateur.

Saviez-vous par exemple qu’en 2012, en France, 94% des requêtes de recherche sur internet étaient passées par Google, selon les chiffres du Journal du Net. Les « autres », c’est à dire Bing, Yahoo, Ask, et Orange Search se partageaient le maigre 2% restant. La situation varie toutefois d’un pays à l’autre, puisque, selon la même source, dans le monde, la part de marché du moteur de recherche est de 65,2% des requêtes, suivi de très très loin par son concurrent chinois Baidu (8,2% en 2012).

Mais désormais, tous les yeux se tournent vers Android, puisque le système d’exploitation de Google s’est lui aussi taillé au fil des années une importante part de marché, qui flirte aujourd’hui avec les 70% de parts de marché en Union Européenne, et notamment dans les 5 pays européens dont le poids économique est le plus important: Allemagne, Royaume-Uni, France, Italie et Espagne.

Ainsi, selon Re/Code, la Commission Européenne multiplierait depuis quelques années le nombre d’enquêtes visant les constructeurs qui travaillent avec Android. Il s’agit pour l’heure de faire remplir à ces entreprises des questionnaires, pour savoir, par exemple, si Google leur avait demandé par écrit ou oralement, de ne pas préinstaller des applications, produits ou services sur leurs terminaux mobiles qui entreraient en compétition avec ses propres solutions.

Les soupçons se concentrent par exemple autour du moteur de recherche par défaut, de Google Play ou encore de Google Maps. La Commission Européenne les oblige ainsi à fournir des documents depuis au moins 2007, ce qui suggère que le commissaires souhaitent savoir s’il s’agit d’une stratégie de fond orchestrée par la firme depuis longtemps.

Les entreprises concernées ont jusqu’à septembre pour répondre à une quarantaine de questions de ce type – bien évidemment, mentir ou dissimuler des documents pourraient valoir à leur responsables de lourdes peines. Evidemment, cette enquête pourrait compliquer la stratégie d’expansion de Google dans un marché qui lui est vital: la firme y a fait 30 milliards de recettes publicitaires en 2013.

En septembre, donc, dès que ces questionnaires et les pièces qui l’accompagnent seront entièrement collectées, une action en justice de la Commission Européenne devrait donc mener une action anti-trust contre Google et système d’exploitation Android. De leur côté, des entreprises telles que Samsung et LG Electronics pourraient bénéficier d’une décision leur permettant d’installer leurs applications à la place ou à côté de celles développées par Google.

Quoi qu’il en soit, selon le site Re/Code, Google devrait faire en sorte que cette affaire se règle le plus rapidement possible – la firme de Mountain View pourrait tenter d’obtenir un règlement à l’amiable afin de ne pas perdre de temps, dans un marché en constante évolution.

Via

 

Réagissez à cet article !
  • Jean Poopyx

    La commission européenne a chaque fois ils sont la pour nous faire chier. Sérieux qu’est ce que ils en ont a foutre de ce genre de chose ?

    • Alexandre S

      C’est sérieux sa va être la faute de Google si les gens utilisé Google comme moteur de recherche et si les entreprises seraient trop contraintes par Google, elles ont qu’à voir ailleurs ah merde ya pas de concurrents à part Windows Phone et qu’on me parle pas des FirefoxOS et autres :)

      Sa devient n’importe quoi avec leurs règles à la con

      • Salim Lakhadari

        C’est pas des règles à la con google chrome quand on aime pas c’est casse couille

        • Alexandre S

          Tu peux utiliser d’autres navigateurs que Google Chrome hein (ou tu peux aussi configurer ton navigateur pour faire tes recherches ailleurs hein)

          • Salim Lakhadari

            Windows phone faut juste qu’il y est plus de développeurs pour soutenir la plateforme et sa se vendra mieux, de tt façon tu peux pas vraiment lancer un nouvel os c’est trop fermer maitenant

          • Alexandre S

            Vu le launcher, je pense pas que je prendrais un Windows Phone.

          • Atlas

            La commission n’est pas en train de les accuser d’être dominants, ils les accusent d’abuser de cette position. Et si elle fait cela, c’est certainement car elle a reçu des informations comme quoi Google allait dans cette direction.

          • Alexandre S

            Le problème c’est que c’est pratiquement la même chose pour la commission européenne.
            Sauf que Google distribue gratuitement Android mais vend ses services Google (avec ses conditions de distribution hein) et leur permet de ne pas être attaqué sur l’abus de position dominante. De plus si un constructeur n’est pas satisfait avec les conditions pour distribuer un device avec les services Google, il peut le faire sans.

          • Atlas

            Oui, mais c’est justement là que la position dominante intervient. Android sans Google ne sert pas à grand chose et pas tout le monde n’a les moyens ou la volonté de faire comme Amazon et de construire tout un OS basé sur Android. Pour beaucoup de constructeurs c’est soit ce que Google veut, soit rien.

          • Alexandre S

            Je suis daccord avec toi mais le soucis c’est que si Google vend 50 services mais que tout les constructeurs ne veulent que le Google play et l’app YouTube. Google doit aussi protéger ses services en s’assurant qu’ils soient vus.

          • Atlas

            Ah c’est sûr, je ne dis pas que Google a forcément tort à vouloir mettre des applis en avant, tant que ça ne devient pas du forcing.

          • Alexandre S

            Le problème c’est que les différentes parties font du forcing entre Google qui veut diffuser ses services et les différents constructeurs qui veulent faire de meme (que ce soit leurs services ou ceux des partenaires). Faut bien qu’il y en est un qui gagne quoi.

          • Atlas

            Je ne sais pas si tu pourras vraiment avoir un seul gagnant. Je pense qu’il faudra toujours faire des accords ce qui mènera à des compromis. C’est vague mais en pratique c’est ce qu’on observe. Et c’est une difficulté inhérente au monde Android que Apple n’a pas du tout, car ils contrôlent tout de bout en bout. En fait les relations entre Google et les constructeurs sont meme LE principal soucis de Android. Bien sûr l’écosystème Apple a aussi ses propres problèmes, mais qui sont differents. C’est fascinant tout ca en tout cas.

      • Atlas

        Pas completement. Google est déjà en train de profiter de sa situation de dominant pour demander aux constructeurs de ne pas ajouter d’applis personnalisées. Et ça effectivement ce n’est pas légal.

  • Sideness

    LG a installé ses propres apps sur mon LG G3. Android est un système ouvert, on y fait ce qu’on veut. Fuck you comission européene. Tu t’inquiète trop.

    • Youenn Svgn

      Samsung avec Samsung Apps aussi, les constructeurs ont presque tous leurs propres alternatives et la surcouche opérateur en ajoute aussi parfois

      Cette enquête est complètement bidon

      • Atlas

        Et justement Google n’apprécie pas du tout.

        • Alexandre S

          Logique que Google n’aime pas, sa ne leur donne pas de revenus xD

        • Youenn Svgn

          Ne pas apprécier une chose n’est pas illégale

          Et quand enquetera t-on sur les opérateurs (orange ? ) qui rendent volontairement incompatibles certaines applis gratuites du store pour les propo ser à 5 euros de leur côté ?

          • Atlas

            Ils font ça ? Encore une fois heureusement que Apple ne se plie pas à ce genre de chose.

    • Atlas

      N’IMPORTE QUOI!
      Ce que tu dis ne veut RIEN dire.
      À part l’utilisation toujours abusive du mot OUVERT que vous employez, les constructeurs ne font absolument pas ‘ce qu’ils veulent’. Si ce qu’ils font va à l’encontre des intérêts de Google (qui sont de se faire de l’argent en vendant des pubs, pas votre bien comme vous semblez le dire), Google n’hésite pas à sortir les griffes. Regarde par exemple le news flow sur le S5 : Google n’était pas du tout content. Ou alors les applis multiples sous touchwiz. Google est tellement inquiet par cela qu’ils ont grandement limité les modifications sur Android Wear à tel point que pour l’instant il n’est pas possible de télécharger des apparences tierces sur le play store. Il est où ton ‘ouvert’?

      • Youenn Svgn

        Oui mais légalement, l’OS reste ouvert. Google n’aime pas, google tente de limiter les possibilités de le faire, mais google ne peut pas l’interdire. Ce qui est « fermé » ce sont les applis Google DONT le playstore

        Mais même si par définition android reste ouvert, je suis d’accord que google en bride tellement les possibilités que ce mot risque bientot d’être vide de sens

        « notre OS est open source ! Vous pouvez le modifier et l’adapter à votre guise ! Bon c’est physiquement impossible d’y parvenir mais légalement vous pouvez… Vous pouvez essayer du moins. C’est Open Source profitez en »

        • Atlas

          Ben oui c’est ça.

  • Bambino30

    94% + 2% = 100% ????

    • Stef80

      En tout cas c’est le résultat que semble obtenir Romain avec la calculette de son imac xD

      • matumatu

        lol ça doit être ça

    • presiddent

      94%+2+2+2…. Les trois autres moteurs de recherche

      • Bambino30

        Dans ce cas ils ne se partagent pas les 2% restant, mais les 6%

  • Stef80

    Google a réussi à percer pour une raison très simple. A sa sortie, les différents moteur de recherche étaient lourds. Yahoo, Lycos, etc. Avec une connexion à 56 k, le temps de charger la page Yahoo, avec toutes ses fioritures, on en avait pour 3 plombes. Et comme c’était facturé à la minute… Google a fait un grand coup : aller à l’essentiel. Un moteur de recherche, ça sert à… chercher ! En ne proposant qu’une interface simple, il a conquis des millions d’utilisateurs.
    Et la commission européenne n’est pas contente de ça ??
    Ensuite, le marché des mobiles est simple : Microsoft qui commence à percer, apple qui est hors de prix, et Android qui propose le choix. Système complet, on en trouve à tous les prix sans devoir s’endetter sur 2 ans :)

    Bref, si Google est est là actuellement, c’est qu’ils ont su offrir aux gens ce que d’autres proposaient en kit -souvent payant-, ou plus limité. Exemple tout simple : icloud propose 5 Go gratuits où Google Drive propose 15 Go…
    A ce rythme, on va se retrouver comme Microsoft avec IE. Les gens sont perdus, souvent cliquent sur le premier navigateur et se plaignent de ne pas retrouver leurs favoris, sont perdus devant l’interface de Firefox.

    Encore une fois, la commission européenne se branle la nouille pour pas grand chose…

  • Youenn Svgn

    94% des requêtes (…) le maigre 2% restant

    Coquille ?

    • dajdlol

      oui Saint-jacques

  • Ixous

    Alors je suis peut-être complètement con mais je ne comprend pas du tout la notion d’abus de position dominante.. Où est le problème ?

    • Atlas

      C’est comme du chantage.

      • Ixous

        (merde Atlas, je suis foutu XD) ouais mais bon apparemment ça marche pas… Vu toutes les applications que les constructeurs ajoutent à chaque fois.

        • Atlas

          C’est vrai, ils ont encore une bonne marge de manœuvre et effectivement la commission ne devrait pas faire d’histoires tant que ça reste ainsi. Je pense quand même que vues certaines actions récentes de Google, il ont raison de poser des questions. Après tout, ils n’ont accusé Google de rien pour l’instant et je pense que ce que fais la commission pourrait peut etre aider Android à rester plus comme il était jusqua maintenant (non, je ne vais pas utiliser le mot ouvert lol) ce qui serait une bonne chose.

          • Ixous

            Ouais. De quelles actions récentes de Google parles-tu ? Mais c’est compliqué tout ce bordel, autant au niveau de Google que pour les constructeurs je suppose. Et pourquoi tu veux pas utiliser le mot « ouvert » pour Android ? :p

          • Atlas

            Parce que même si Android est ouvert, l’Android dont tout le monde parle constamment est en fait Android+Google, qui n’est pas du tout ouvert.

            Je pensais au fait que les relations Samsung et Google soient à nouveau tendues à cause des modifications que Samsung veut faire sur Android. Puis il y a le fait que Android Wear soit vraiment fermé aux modifications tierces.

          • Ixous

            Ouais je vois. Mais c’est en partie compréhensible que Google souhaite qu’Android ne parte pas dans 50 directions différentes. Surtout que pour les utilisateurs peu habile avec les nouvelles technologies, ça peut être compliqué si on perde la Continuité (l’un des 4 Cs pour les OS je crois). Après moi j’aime bien aussi le fait d’avoir le choix entre beaucoup de chose et que chaque constructeur ai ses petites particularités. Mais Android Wear est très récent donc je trouve ça un peu normal. Le temps que les gens s’y habitue et après on pourra commencer à modifier Wear comme Android.

          • Atlas

            Mais je suis d’accord. Par contre vous devriez reconnaître que sur de nombreux domaines Google se rapproche d’Apple en contrôlant de plus en plus leur OS. Comme quoi ce que Apple fait depuis toujours n’est pas si bête.

          • Alexandre S

            oui mais les principales attaques des différentes concurrents d’android se concentre surtout sur la fragmentation d’android (en gros les différents constructeurs font pas leur jobs de mettre à jour leur surcouche + l’os.) et donc Google a voulu les faire taire avec les Android (wear, TV, auto) en disant au différents constructeurs « vous n’avez plus qu’à distribuer la mise à jour et mettre à jour vos applications si besoin. »

          • Ixous

            Bah ça a des avantages mais d’un autre côté ça laisse moins de choix, ce qui était une grande force d’Android. Mais bon Apple aussi se rapproche d’Android.

  • Atlas

    Des gens utilisent… Orange search??

    • Ixous

      Waw je savais même pas que ça existait !! XD et pourtant j’ai été client orange pendant des années

      • Atlas

        Moi non plus je ne connaissait pas.
        Ça doit être les tantes qui t’appellent pour demander comment changer le fond d’ecran de l’ordi.

  • matumatu

    Si les autres moteurs de recherches n’étaient pas autant à ch*er j’irai dessus, mais ils ne trouvent jamais ce que je cherche et m’envahissent de pubs et autres informations partiales voire mensongères (celles qui servent les lobbies).

    Donc pour l’instant https://duckduckgo.com/ et google.

  • roxas

    Google a demandé à samsung d’arrêter d’installer ses propres applications qui font doublon avec les siennes, c’est publique tout ça.

  • Atlas

    Duck duck Go est très bien mais il arrive toujours deuxième apres Google. Je suis toujours forcé de passer par Google de temps en temps. Par contre l’inverse est vrai aussi, surtout quand on cherche des liens de téléchargement bloqués sur Google.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Android : Oreo au point mort avec 0,5% des terminaux, Marshmallow passe en dessous des 30%

Découvrez la répartition des versions d’Android du mois de décembre à travers le classement que vient de publier Google, Oreo ne représente que 0,5% de part de marché et Marshmallow passe en dessous des 30%. Il reste encore beaucoup de chemin pour arriver au niveau du Nougat et Marshmallow. Analysons le classement pour voir de quoi il retourne exactement.