Google : l’amende de la Commission Européenne pourrait s’élever à plusieurs milliards d’euros !

Maj. le 10 avril 2016 à 19 h 09 min

Quatre années n’auront pas suffi à la Commission Européenne pour déterminer si Google abuse de sa position dominante sur le web. La commissaire en charge de la concurrence, Margrethe Vestager, a déclaré que l’enquête allait encore durer quelques mois.

google amende commission européenne

Alors que la Commission Européenne avait commencé à s’intéresser à la position dominante de Google sur le web il y a quatre ans, il semble qu’aucun accord n’ait été encore trouvé à ce jour.

Après les années Barroso, c’est maintenant au tour de l’équipe du nouveau Président de la Commission, Jean Claude Junker, et notamment de sa commissaire en charge de la concurrence, Margrethe Vestager de trouver une issue à ce désaccord entre Google et la Commission Européenne.

google commission européenne

Les enjeux soulevés lors de nos enquêtes ont un impact très important sur de nombreux tiers, et sont multiples et complexes. Je vais donc avoir besoin de temps pour décider des prochaines étapes – Margrethe Vestager, commissaire européenne en charge de la concurrence –

Ce sont évidemment les concurrents de Google qui avaient tiré la sonnette d’alarme il y a quelques années et notamment Microsoft, et la Commission Européenne avait demandé au géant de Mountain View d’axer ses efforts sur quatre points pour ne pas être accusée d’abus de position dominante :

  • la portabilité des campagnes d’annonces AdWords vers d’autres plateformes publicitaires
  • la reproduction de données récoltées sur des sites concurrents
  • l’exclusivité publicitaire dans les pages de résultats de recherches intégrés aux sites web partenaires
  • l’intégration de ses moteurs de recherches spécialisés au sein des résultats affichés en première page de Google Search
google commission concurrents

Il faut dire que l’entreprise californienne détient à elle seule 90% de part de marché dans la recherche en ligne en Europe. C’est colossal ! A plusieurs reprises, nous avons pu penser qu’un accord avait pu être trouvé, mais les efforts de Google ont été jugés insuffisants par la Commission Européenne mais surtout par ses concurrents.

Ces derniers accusent la firme de Mountain View de gagner du temps, ce que cette dernière réfute, invoquant d’autres enquêtes de la Commission Européenne qui se sont étalées sur plusieurs années.

Dans tous les cas de figure, si aucun accord n’était trouvé et que Google était condamnée, l’amende pourrait atteindre une somme encore jamais vue de plusieurs milliards de dollars. Ça en fait des aéroports. La Commission a en effet le pouvoir d’infliger une amende allant jusqu’à 10% du chiffre d’affaire. Google a tout intérêt à faire avancer les choses.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !