Google Allo : pour Edward Snowden, c’est clair, vous ne devez surtout pas l’utiliser !

Date de dernière mise à jour : le 22 septembre 2016 à 14 h 41 min

Google Allo faisait son arrivée hier et à peine quelques heures après sa sortie, une polémique se formait déjà autour de la politique de confidentialité du dernier client de messagerie de Google. Edward Snowden publiait de son côté deux tweets assassins vis-à-vis de l’application. Il lui reproche notamment de ne pas offrir de chiffrement de bout en bout par défaut mais également de collecter et de stocker l’ensemble de vos messages.

Si Google Allo est une application qui se veut très innovante du fait qu’elle repose sur l’intelligence artificielle, elle pose également un gros dilemme. L’utilisateur doit en effet choisir entre sa vie privée et les fonctionnalités proposées, l’intelligence artificielle n’étant pas vraiment compatible avec le niveau de sécurité qu’implique le chiffrement de bout en bout, raison pour laquelle il n’est proposé qu’en option.

Edward Snowden avait déjà soulevé ce problème en mai dernier lors de la Google I/O. Pour l’expert en sécurité, le chiffrement de bout en bout ne devrait pas être un option mais le mode de fonctionnement normal de l’application. Aujourd’hui, il en rajoute une couche sur Twitter :

« Qu’est-ce-que Allo ? Une application Google qui enregistre tous les messages que vous avez envoyés et les rend accessibles à la police, si elle les lui demande. »

Pas plus tard qu’hier, on apprenait que tous les messages échangés via Allo seraient stockés sur les serveurs de Google de façon permanente. Un algorithme va ensuite les analyser de façon a améliorer les différentes fonctionnalités de l’application, notamment les réponses rapides. Bien évidemment, cette volonté d’améliorer l’application n’est que la partie émergée de l’iceberg car qui sait ce que Google pourra ensuite faire de ces données.

La seule solution pour échapper à ce traitement de vos messages est d’opter pour le chiffrement de bout en bout grâce au mode incognito, chose que beaucoup ne feront pas pour pouvoir justement conserver les fameuses fonctionnalités de Google Allo qui font la différence. On relèvera au passage qu’au départ, Google évoquait seulement un stockage temporaire avant de finalement changer son fusil d’épaule.

Pour toutes ces raisons, Edward Snowden vous déconseille de télécharger Allo qu’il considère comme un véritable fléau pour votre vie privée. « N’utilisez pas Allo ». Le message est on ne peut plus clair !

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • myk

    Je dois dire que j’ai testé « Signal » que snowden recommande et bon c’est très simple mais pas mal du tout. Surtout la possibilité de mettre le fond en noir.. De toute beauté

  • Kris Rage

    Un conseil d’un type sur le fond pas très clair (gourou numérique un peu parano) : on prend ou on prend pas.

    • myk

      Google ne cache pas qu’il stock donc ces n’est pas vraiment un conseil.. Il nous fait une vérité de la palice là.

      Après je suis assez partisans de l’idée qu’on ne fouilles pas mon message afin de mieux me proposer la pub d’un partenaire.

  • Jérémie

    J’imagine que presque tous ceux qui écoutent les conseils de ce personnage utilisent les services des réseaux sociaux type « Facebook »…
    Soit on joue le jeu de « la vie privée » à fond soit on ne joue pas le jeu…
    Ca ne sert à rien de se priver de quelques fonctionnalités mais de laisser la porte ouverte…

    • luckz777

      J’ai beaucoup de respect envers Snowden mais il ne faut pas oublier que c’est maintenant son fond de commerce… De plus, il est inconnu du grand public.

      J’ai du mal à imaginer un futur avec des applications très minimaliste, sans « apport ». Sans modèle économique qui perdura dans le temps et donc sans rémunérer leurs créateurs.

      Après que certains soient inquiets que leurs messages (si important à leurs yeux) soient traités par des scripts… Je peux le comprendre mais quoique vous pensez, vous n’êtes qu’une minorité malheureusement.

      • fox

        Après y a plusieurs approches ;) Tu peux traiter les données des utilisateurs de manière  » anonyme  » pour faire des stats et éventuellement revendre des stats globales, le soucis de Google c’est que son objectif est de construire des  » fiches clients  » donc dans ce cas ça fait sauter le côté  » anonyme  » de la chose…

  • Venant d’un type qui utilise les réseaux sociaux….

    De toute façon si ce n’est pas google, c’est un autre qui stockera vos message…
    Ou sinon contentez-vous des SMS. Simple, pas de chichi, et ça fonctionne sans passer par autre choses que l’opérateur qui lui s’en fout (normalement?!)

    Si vous voulez de super fonctionnalité, il va falloir payer. Et pour ça le prix, c’est vos données.

    Simple comme bonjour.

    • InfinityHD

      d’accord avec toi mais par contre même les opérateur gardent les sms

    • Tapian

      Ton opérateur garde les sms ( 1 an )

      • itachi

        Sauf que c’est la loi.

        • Tapian

          oui je sais…mais certains visiblement ne sont pas au courant

  • Tapian

    Il nous casse les… celui la

    • saepho

      Tout à fait d’accord avec toi que chez google, ils nous cassent les c….

  • bosteve

    Je prends mon cas personnel sur Internet. J’échange des messages avec mes amis ou connaissances, on parle de tout et de rien: de conneries, de cul, de cinéma, de TV, de ce p…. de gouvernement, on refait la santé de pratiquement tous les politicards…, on tire des plans sur la comète, bref des banalités. Et puis il y a plus sérieux, les enfants, la santé, le boulot, le fric, le chef qui nous fait chier, notre prochain vote ou pas à la présidentielle, le téléchargement illégal de touche pas à mon poste ;) bref on refait le monde très souvent. Bon alors en quoi je devrai me sentir menacé, en quoi cela intéresserai la police (qui doit faire pareil). Depuis toutes ces années et après avoir collectionné toutes mes conneries, en quoi Google devrait me perturber… j’en ai franchement rien à faire même si j’apprécie pas leur manière de faire.

    Mais posons nous une autre question plus terrifiante et science fiction: Avec toutes ces données, pourront-ils un jour manipuler notre cerveau de manière à nous faire péter les plombs: style je tue mon voisin, j’attrape une terrible maladie et j’en meurs et j’en passe car en matière de science fiction tout est permis.

    Et ne dis t’on pas souvent que la science fiction rattrape parfois la réalité et la dépasse…

    Allez bonne fin de journée ;)