Google : 3,4 milliards d’euros esquivés grâce à l’évasion fiscale en 2015

Google est l’un des géants du high-tech et amasse énormément de bénéfices, faisant que ses impôts sont colossaux. Comme de nombreuses entreprises, il a donc recours à de la manipulation fiscale pour optimiser ses impôts. Selon des documents dévoilés par Bloomberg, le développeur a pu esquiver 3,4 milliards d’euros d’impôts en 2015 grâce à plusieurs techniques d’évasion fiscale.

Les grandes entreprises du high-tech brassent des tonnes et des tonnes d’argent, nous le savons tous. Du fait des nombreuses antennes qu’ils installent à travers le monde, leurs impôts sont tout aussi conséquents évidemment.

Et, on commence à y être habitué, celles-ci construisent des plans d’évasion fiscale immenses afin de payer le moins d’impôts possible. Les bureaux de Google en France ont subi un raid cette année dans le même ordre d’idée, accusé de ne pas payer l’intégralité des impôts qu’il doit.

Selon des documents dévoilés par Bloomberg, la construction fiscale du développeur devenu constructeur cette année lui aura permis d’esquiver 3,4 milliards d’euros d’impôts en 2015. Le tout est centré autour de sa branche hollandaise, qui ne compte pourtant aucun employé (O surprise) et qui est basée dans les Bermudes.

La somme qui a transité par ces bureaux était 40% supérieure aux années précédentes en 2015 à 14,9 milliards d’euros, lui ayant permis de sauver 3,4 milliards d’euros grâce aux techniques de « sandwich hollandais » et de « double irlandais » (que nous ne vous expliquerons pas puisque nous ne les comprenons pas, soyons honnêtes).

On ne peut toutefois rien faire sur cela, puisque toutes ces manipulations sont… parfaitement légales, et relèvent d’une optimisation fiscale complexe. Google va toutefois devoir faire très attention, puisqu’il est désormais sous l’oeil inquisiteur de la Commission Européenne.

Sur cette optimisation, on pourra rajouter le fait que les impôts de Google sont bien bas en Europe montrant à quel point le développeur maîtrise ce sujet. Espérons que « OK Google » nous donnera bientôt ses techniques pour qu’on en profite aussi.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !