Google : 269 personnes portent plainte pour discrimination à l’embauche

Un recours collectif de grande ampleur vient d’être ouvert contre Google. Les 269 plaignants de cette action en justice accusent la firme de Mountain View d’avoir davantage pris en compte leur âge, et surtout leur manque de jeunesse, plutôt que leurs qualifications ou leurs diplômes lors d’un entretien d’embauche. Que risque l’entreprise californienne ? Quels sont les motifs de la plainte ?

google discrimination

La semaine est particulièrement dure et mauvaise pour la réputation et la popularité de Google. Lundi, une lettre ouvertement misogyne écrite par un employé de l’entreprise scandalisait l’opinion public. Fort heureusement, le PDG de la firme, Sundar Pichaï a été plutôt prompt à réagir et a sans la moindre hésitation renvoyé l’ingénieur incriminé. Pourra-t-il endiguer la nouvelle polémique qui se prépare avec autant d’efficacité ?

Google attaqué en justice pour discrimination à l’embauche

Dans un recours collectif lancé en 2015 et maintenant rallié par 269 personnes, Google est accusé d’avoir enfreint la loi de 1967 sur la discrimination liée à l’âge dans le milieu de l’emploi. Selon les plaignants, Google a décidé de ne pas retenir leurs candidatures non pas en fonction de leurs qualifications mais en fonction de leur âge. Une telle attitude est évidemment illégale.

De quoi Google est-il accusé exactement ? Selon la plainte déposée, les recruteurs du géant de la technologie ne seraient pas gêner pour demander à certains candidats de préciser leur date de fin de d’étude sur certains documents. Il s’agirait d’une manoeuvre afin d’estimer l’âge des potentiels futurs employés. Le but caché de Google serait d’employer des personnes plus jeunes même au détriment de leur manque d’expérience ou de qualifications.

La firme appâterait les jeunes talents avec des salaires mirobolants, à l’image de ceux versés aux stagiaires ou à ses employés en général. En travaillant chez Google, un employé peut en effet être rémunéré jusqu’à 128 000 dollars par an !

Ces allégations sont réfutées avec fougue par les porte-paroles du géant de la technologie. Ceux-ci en ont d’ailleurs profité pour réaffirmer les valeurs de Google ainsi que les diverses mesures mises en place pour lutter contre la discrimination. L’entreprise compte bien se défendre en justice et n’envisage pas une seule seconde de régler ce différent hors des instances judiciaires.

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Coupe du monde 2018 : le foot a eu raison des sites pour adultes

La Coupe du monde 2018 était un événement exceptionnel à plus d’un titre : en plus d’avoir sacrée une deuxième fois les bleus, la compétition a modifié brutalement les habitudes de consommation. Ainsi un célèbre site pour adultes y est…

Amazon vend aussi des jeux PC piratés

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur…