GoMo ou la démocratisation des sites mobiles

Maj. le 12 octobre 2017 à 21 h 18 min

Enfin une solution pour les entreprises : le portage de leur site web en version mobile!

Google qui a de tout temps encourager le développement commercial de l’internet web et mobile grâce à des outils puissants et d’actualités (Adsense, Analytics, Optimizer, Outils pour les webmasters,…) met a disposition GoMo,  un nouvel outil de conseil pour la création et l’optimisation de sites internet sur mobile.

Pourquoi une telle initiative? Le part de marché sur les smartphones est-elle si importante?

Et bien oui. Une étude a été faite et Google affirme que 61% des mobinautes (utilisateurs naviguant sur le web mobile) ne reviennent pas sur les sites qui ne sont pas optimisés pour leurs appareils nomades. Une perte aussi importante d’acheteurs potentiels devrait alarmer les professionnels. Malheureusement, seule une minorité d’entre eux connaissent le pouvoir et surtout la croissance des terminaux mobiles. De plus en plus de personnes consultent leur compte ou font leurs achats directement depuis leur téléphone, que ce soit sur Ebay ou encore Pixmania.

Un marché à prendre en compte autant que le web. Seulement voilà, soit les entreprises ne sont pas au courant comme je vous l’ai dit plus haut, soit elles ne disposent pas de conseils ou de prestataires de services.

GoMo est donc là pour les aider et les diriger vers des solutions adaptées à leur besoin. Google estime par ailleurs que grâce à l’interaction site web/site mobile, c’est une augmentation de 81% des usagers sur site web qui continueront leur navigation sur le même site mais en version optimisée pour les mobiles.

L’outil proposé est vraiment simple d’utilisation :

  • Test Your Site (GoMoMeter) : sur cette page, vous pourrez entrer l’url de votre page web. Celle-ci sera alors générée sur un smartphone virtuel (voir l’image ci-dessus). Une fois fait, il vous sera demandé de choisir entre quatre catégories qui correspondent au type de votre site web :
  1. Online-Only : c’est un site entièrement en ligne où tout se fait en ligne. Votre boutique est donc virtuelle et ne dispose pas de locaux commerciaux en France. Comme les sites de jeux en ligne,…
  2. Lead Generation : votre objectif est d’obtenir toujours plus de clients par un suivi personnalisé et un contact direct. Les domaines visés seront par exemple les restaurants, les concessionnaires automobiles, les assurances…
  3. Brand-Driven : votre marque doit se différencier à tout prix des autres conccurents. Objectif : la sensibilisation. Les domaines seront divers et variés, comme le divertissement, l’industrie pharmaceutique,…
  4. Multi-Channel : à choisir lorsque votre entreprise se situe sur la toile mais aussi sur le territoire. Les détaillants (FNAC, Auchan,…), les financiers (banques,…) et les entreprises de télécommunications (The Phone House, Orange, SFR,…) seront concernés.

Une fois un de ces choix sélectionné, un petit questionnaire doit être rempli. Cocher par oui ou non (visibilité,…). La page suivante vous proposera de voir le rapport complet directement sur GoMo ou soit par envoie d’un mail récapitulatif. La suite consiste a construire votre site.

  • Build Your Site : sur cette page, différents prestataires vous seront proposés. A vous de faire le bon choix, de les contacter,… A gauche, vous pouvez les trier selon vos capacités de paiement (de $1000 à $75.000)  mais aussi de la durée de « fabrication » du site mobile. Cela va de un jour à un mois.

GoMo se transforme en véritable compagnon et vous aidera sans aucun doute à assurer un avenir meilleur à votre commerce en ligne!

Retrouvez toute l’actualité Google en nous suivant sur Twitter et Facebook et n’hésitez pas à laissez vos commentaires :)

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Droits Ligue 1 : Facebook et Amazon pourraient diffuser les matchs

Et si les futurs OM-PSG étaient diffusés sur Amazon Prime Video ou Facebook ? Les deux géants américains se sont montrés intéressés par les droits de diffusion de la Ligue 1 auprès de la LFP. Formuleront-ils une proposition lors de l’appel d’offres ?