Gestionnaire de compte inactif : Google a tout prévu si vous deviez mourir

Maj. le 27 septembre 2017 à 17 h 41 min

Google vous propose de tout maîtriser même votre compte inactif ! C’est la nouveauté de la dernière mise à jour pour le réseau de Google.

Tout est possible, tout peut arriver, même le fait que vous disparaissiez de manière inattendue ! Pour cela, Google met en place le gestionnaire de compte inactif (dans votre compte en cliquant sur le lien « En savoir plus et accéder aux paramètres« ) ! Mort ou absent pendant très longtemps, le réseau ne laissera pas toutes les informations que vous avez glanées pendant des années partir à vau-l’eau. Ce gestionnaire met en place quatre procédures majeures que vous pouvez personnaliser selon vos futurs besoins post-mortem : l’alerte, l’expiration, la prise de contact et la suppression des données.

L’Alerte comme son nom l’indique vous permet de vous avertir vous même en cas d’inactivité. Parti depuis trop longtemps ou désertion du réseau Google, vous serez prévenu avant d’être considéré comme inactif et que Le Plan soit mis en marche. Par téléphone (SMS) ou par adresse mail secondaire, un message automatique vous sera envoyé. Ces alertes interviendront environ entre 1 et 3 mois avant que l’inactivité soit déclarée (fonction de la durée d’expiration choisie).

L’Expiration est réglée de base à 3 mois. Après 3 mois d’inactivité votre compte sera considéré comme expiré. Vous pouvez augmenter à 6 mois, 9 mois ou 1 an.

A partir de là, les choses sérieuses commencent. Vous pouvez choisir 10 contacts à prévenir (de votre inactivité volontaire ou involontaire) et partager des données avec eux ou alors tout supprimer ! Réfléchissez bien lorsque vous sélectionnerez cette option. Le partage d’information est possible pour les services suivant: Blogger, Contacts, Gmail, Cercles, profil et pages de Google+, Google Drive, les albums Picasa, Google Voice, YouTube, ainsi que la liste de tous vos +1 (Google Babel plus tard aussi).
Les contacts sélectionnés pour accéder aux informations n’auront pas accès aux comptes à proprement parlé, ils ne pourront pas poster ou envoyé de mail depuis votre compte.

Vous pouvez ensuite choisir de supprimer votre compte une fois toutes les actions effectuées. Cette suppression varie en fonction des services notés au-dessus. Un compte inactif Gmail par exemple disparaîtra totalement.

Gestion de comptes inactifs google

Google apporte une première solution aux comptes inactifs

Le plus compliqué sur ce dossier n’est pas vraiment les étapes mises en place qui semblent assez larges pour éviter les erreurs et assez précises pour ne pas ignorer la majeure partie des comptes inactifs, mais plutôt la méthode de déclaration de l’inactivité d’un compte, les critères qui rendent un compte inactif. Le support de Google informe que l’activité d’une personne peut se baser sur ses dernières connexions, sont historique web, son utilisation de Gmail (même via smartphone) ou les checks-ins sur Android. Reste à attendre les premiers essais et les premiers sujets sur des personnes ayant perdu tout leur environnement Google après des vacances très longues à l’étranger.

Le système même s’il comporte des failles essaye au moins d’apporter une première solution, action louable tout de même plus pratique que chez la concurrence où Twitter, par exemple, demande le certificat de naissance, le permis de conduire et tout un tas de papier pour transmettre les informations du compte. La démarche manque de tact et semble un peu retardée par rapport à l’environnement en question.

via

 

Réagissez à cet article !
  • Mikelyon69

    J’aime pas trop l’obligation de mettre un n° tel.

    J’ai l’impression que c’est un moyen détourné pour avoir encore plus d’informations personnelles……

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Porter plainte en ligne : premier aperçu du dispositif

Porter plainte en ligne sera bientôt possible : le dispositif fait désormais partie du projet de loi de programmation 2018-2022 et de réforme de la justice présenté par la Garde des Sceaux Nicole Belloubet en Conseil des ministres vendredi 20…

RGPD : tout comprendre en 9 questions

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur en Union Européenne à partir du 25 mai 2018. A cette date, les entreprises qui traitent les données de citoyens européens devront faire davantage pour protéger leurs données…