Les géants du Web se lancent dans la lutte contre la radicalisation en France

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 9 h 28 min

Vous le savez, les réseaux sociaux sont une porte ouverte facile pour les terroristes qui peuvent embrigader avec une simplicité déconcertante des miliers de jeunes. Selon nos confrères d’Europe 1, le gouvernement a demandé à de grandes entreprises de réagir. Une fondation va donc être créée dans cette optique.

Google, Microsoft, Facebook, Twitter et Apple sont concernés. Ainsi, cette fondation pourrait axer sa campagne sur des repentis, qui témoigneront de leur expérience. Des experts dans la lutte contre la radicalisation sur Internet pourraient être mis en place, ils joueraient le rôle de « gendarmes » des réseaux sociaux, avec pour cible les jeunes réputés fragiles.

En Grande-Bretagne, une association de ce genre est déjà à l’œuvre, l’Institut pour le dialogue stratégique (ISD), qui lutte contre cet extrémisme grandissant. Ils ont déjà ciblé 80 jeunes radicalisés en ligne selon nos confrères. Une experte Erin Saltman s’exprime : « Ils sont vraiment forts car ils connaissent bien le processus de radicalisation et l’idéologie, mais aussi les nuances dans les mots et le discours ».

Il faut donc instaurer le doute et donc pour cela, laisser les autorités en dehors de ce type d’actions. En effet, le gouvernement ne jouit pas d’une très bonne réputation chez ces jeunes désœuvrés, tandis que les grandes entreprises connaissent parfaitement ce genre de cibles et sauront orienter leur discours.

Nous avons néanmoins vu avec le conflit Apple contre le FBI que la barrière entre vie privée et espionnage pouvait être mince, ils auront donc fort à faire.

Cette fondation devrait donc naître sous peu. En attendant, Facebook prépare déjà son offensive, elle réunit aujourd’hui 20 associations à Paris pour les préparer pour ce type de campagnes. SOS Racisme, la Licra, et l’association de la mère de l’une des victimes des attentats de Mohamed Merah en mars 2012 font partie du projet.

Nous ne pouvons que soutenir ce type de projets étant donnée l’avance considérable qu’ont déjà pris les terroristes dans ce domaine, Daesh comptait même lancer son application de rencontres. Il était enfin temps d’engager une réaction, dont les résultats seront attendus.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Huitre

    Quelle bande de faux culs ! Cet enfoire de FB qui censurent les messages anti migrants alors qu’il est le numero un mondial du recrutement de musulmans poseurs de bombes, car celui ci t’enferme dans un univers radical, dont chaque message prone le jihad et la mort des mecreants. Chaque ami y est un potentiel futur messager de la mort !

  • PMN

    Cela me fait rire (jaune) quand on parle de « lutte contre la radicalisation », qu’est ce que c’est en gros? C’est dire à des croyants: « tu peux pratiquer ta religion mais ne prend pas ton livre saint à la lettre, y’a des trucs pas bien là dedans » et « mon autorité est plus haute que celle de ton Dieu »
    Car oui, le coran dit de frapper les femmes désobéissantes, tuer les apostats, soumettre les mécréants par la terreur et le meurtre,….

    PS: je ne suis pas qu’un « raciste » (comme certains aimeraient croire), je suis juste très informé, ayant un ami qui est un apostat (ex-musulman menacé de mort, puisque le coran dit de tuer les apostats)