Galaxy S3 : un modèle ultra-sécurisé à 2250€ pour les hommes d’Etat

Date de dernière mise à jour : le 13 avril 2016 à 16 h 00 min

Prenez un smartphone vieux d’un an comme le Galaxy S3, modifiez sa surcouche logicielle pour en faire un appareil ultra sécurisé, ajoutez 1700€ à son prix et vous obtenez le tout nouveau smartphone destiné aux responsables gouvernementaux allemands. Bien que celui-ci ne dispose pas, pour l’instant d’un nom officiel, ce smartphone n’en est pas moins qu’une version personnalisée du prédécesseur du Galaxy S4.

Comme le précise le communiqué de presse, cette version modifiée de l’appareil s’adresse aux hommes d’Etat. Il tourne ainsi via un noyau L4 basé sur 10 000 lignes de code, permettant ainsi de crypter la moindre information entrante ou sortante : appels, SMS et navigation web.

Un Galaxy S3 à 2250€ pour les chanceliers allemands

2250€, tel est le prix auquel est vendu ce Galaxy S3 au système ultra-barricadé. Autant dire qu’il n’est pas à la portée de toutes les bourses. D’un autre côté, quant on sait combien sont payés les politiciens pour exercer leurs fonctions, ce prix est tout autant proportionnel à leur rémunération que le prix d’un smartphone haut de gamme de base l’est pour nous.

Galaxy S3

Un Galaxy S3 ultra-sécurisé à 2500€.

Un prix non plus prohibitif mais élitiste mais qui permettra justement de réserver ce téléphone particulier à une cible précise afin qu’il ne soit pas utilisé à des fins malhonnêtes. Imaginez un tel smartphone entre les mains d’un trafiquant de drogue qui serait ainsi à l’abri de toute surveillance policière.

D’un autre côté, dans le cas présent, on part du principe que tous les politiciens sont honnêtes, mais est-ce vraiment le cas ?

Reste à savoir si ce processeur de sécurisation extrême actuellement opéré en Allemagne sur ce Galaxy S3 pas tout à fait comme les autres pourrait également s’opérer du côté de chez nous ? Pourquoi pas après tout ?

Enfin pour nous modestes utilisateurs, Google a prévu une autre solution du nom d’Android Device Manager permettant, non seulement, de localiser nos smartphones mais également d’effacer toutes nos données personnelles à distance. Et si toutefois, cela ne suffisait pas à vous rassurer, n’hésitez pas à consulter notre dossier sur la sécurité Android.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • zdric

    « Un prix non plus prohibitif mais élitiste mais qui permettra justement de réserver ce téléphone particulier à une cible précise afin qu’il ne soit pas utilisé à des fins malhonnêtes. Imaginez un tel smartphone entre les mains d’un trafiquant de drogue qui serait ainsi à l’abri de toute surveillance policière. »
    Je pense qu’un trafiquant de drogue peut largement se l’offrir…. argumentation un peu légère….

    • Jean-Louis Pétrod

      Un gros bonnet de la mafia pourra bien évidemment se l’offrir mais pas un petit trafiquant de drogue lambda.

      • tluctluc

        n’importe quoi. si pour 2250e vous avez la certitude que vos informations sont intracables quasiment TOUS les trafiquants l’achetent.
        4-5e le gr de cannabis, revendu 7 a 12e le gr.
        Il suffit de vendre 1.5Kg pour se le permettre. Cest ridicule

      • Jules | MisterAtomiX

        Je connaissais une personne qui faisait ce genre de commerce et ça gagne plutôt bien selon les ventes, c’est donc un peu bête de dire ça…

  • xw8

    Es ce vraiment utile ? j’ai lu il y a quelques jours que la NSA peux intercepter et décrypter les communications codées, plusieurs médias en ont parlé.

    • Jean-Louis Pétrod

      Tout à fait mais dans le cas présent, est-ce que la NSA pour faire quelque chose contre ce type de cryptage ?

      • xw8

        Rien ne peut arrêter la NSA malheureusement, la NSA a un budget stratosphérique.

        Snowden (l’informaticien traqué par les USA) a déclaré il y a quelques jours que le budget de la NSA est de « 10 milliards de dollars par an », imagine les possibilités avec « 10 milliards de dollars par an ».

      • Esykie

        Surtout que s’il s’agit d’un homme d’état voulant rester hors de portée de vue des USA, il passe par un FAI d’état et pas un FAI qui risquerait de livrer les données à la NSA. Il ne faut pas oublier qu’ils ont la main longue grâce aux collaborations des fournisseurs, sans ça, ils auraient beaucoup plus de mal.

  • Ichigo-Roku

    On peut se procurer ce téléphone ou c’est seulement réservé aux hommes d’État ?

    • Jean-Louis Pétrod

      Malheureusement non, il est réservé seulement aux hommes d’Etat, et seulement en Allemagne.

  • Stef80

    « on part du principe que tous les politiciens sont honnêtes » Un peu de sérieux, s’il vous plaît ! ;) lol

    • Jean-Louis Pétrod

      Un peu de second degré n’a jamais fait de mal à personne, surtout dans le cas d’un sujet aussi insolite.

      • Stef80

        Oui, c’est clair. Mon commentaire n’était justement pas une critique, mais une pointe de second degré, également ;)

        En tout cas, c’était bien trouvé.

        • Jean-Louis Pétrod

          Alors tout va bien, nous sommes sur la même longueur d’ondes.

  • walduch

    Ça ne fonctionne que si l’appelant et l’appelé utilisent le
    même téléphone. Si un homme d’Etat allemand qui utilise ce téléphone appelle un
    homme d’Etat Français qui n’utilise pas un téléphone qui chiffre les
    communications alors ça ne servira à rien.

    C’est donc un téléphone pour hommes d’Etat Allemand entre
    hommes d’Etat Allemand :-)

    Dans ce cas de figure ça me semble efficace après je ne suis pas expert en
    sécurité informatique alors on peut toujours penser que d’une façon ou d’une
    autre ce n’est pas 100% sécurisé.

    Pour ce qui concerne la NSA, elle ne décrypte pas les
    données chiffrés directement, ça personne ne sait le faire, pas même la NSA
    mais elle contourne le problème en récupérant les clés de chiffrement.

    La NSA a participé à la création des standards de
    chiffrement et en a profité pour y insérer des failles (que seule la NSA sait
    exploiter, forcement…) qui leur permettent de récupérer les clés de chiffrement
    lors de l’initialisation de la communication (ça débute par un échange de clé
    entre les deux parties).

    • M4ill1w

      On reconnaît les lecteurs de « Forteresse Digitale » ^^

  • jean-luc Mutabazi

    on comprends d’où viens la crise ;-p