Galaxy Note 8 : 4 mesures prises par Samsung pour éviter les explosions du Note 7

Alors que le Galaxy Note 8 s’apprête à être dévoilé au grand public avant sa sortie prévue pour la mi-septembre, un spectre plane toujours sur la prochaine phablette de Samsung : celui du Galaxy Note 7, et de son funeste destin connu de tous. Inquiets à l’idée de refaire confiance à la gamme ? Voici les mesures prises par son constructeur pour éviter une nouvelle polémique.

Galaxy Note 8

Nous arrivons sur le second semestre de l’année 2017, et savons déjà ce qui nous attend : cette période clé est généralement réservée à la sortie des smartphones dits « phablettes », les plus grands formats disponibles sur le marché.

Et qui d’autre pour mener cette vague que Samsung, qui aura lui-même inventé ce concept ? Le Galaxy Note 8 s’apprête à être présenté d’ici quelques jours, et fait baver plus d’un de nos lecteurs à mesure qu’il se dévoile.

Pourtant, un spectre important gêne en haut lieu : celui du Galaxy Note 7, l’un des plus grands fiascos rencontrés par le constructeur. Après une série de combustions spontanées et un rappel massif qui aura attiré l’oeil des médias grand public, il se doit de faire définitivement oublier cette mésaventure. Le Note 8 est-il à risque cette année ? Non, et voici pourquoi.

Les nouveaux tests de batterie en 8 points de Samsung

Commençons par le commencement. Peu avant la sortie des Galaxy S8, le constructeur coréen faisait déjà grand cas de rappeler son attention nouvellement portée sur sa sécurité. Il aura sorti pour cela plusieurs spots publicitaires.

Ils montraient tous le nouveau système de vérification en 8 points de Samsung. Désormais, chaque batterie est examinée physiquement par un spécialiste, passée aux rayons X, subit un test de durabilité, plusieurs cycles de charge et de décharge, des vérifications de fuite de produits volatils, est désassemblée et réassemblée, sa tension électrique contrôlée et un nouveau test « d’usage accéléré » simule des conditions réelles après 2 semaines d’utilisation.

Tous ces points auraient permis selon Samsung d’éviter les problèmes rencontrés par le Note 7. En l’état, Motorola a surtout raillé la marque pour ne pas avoir mis en place ces mesures plus tôt… Toujours est-il qu’ils sont désormais en place, garantissant un contrôle beaucoup plus important pour cette nouvelle génération.

Le Galaxy Note 8 sera plus grand et sa batterie moins écrasée

Pourquoi le Galaxy Note 7 a-t-il explosé ? L’analyse de Samsung a rapporté que certaines batteries étaient défectueuses car construites à la va-vite pour répondre à la demande. Mais ça n’était pas le seul problème : l’ingénierie du téléphone a également été mise en défaut.

De par le fait que l’espace était extrêmement restreint sur son dernier appareil, le téléphone était plus prône à subir un choc qui endommageait directement la batterie. Et quand deux couches chimiques ne devant absolument pas se toucher sont mises en contact… Cela donne l’histoire que l’on connaît.

A contrario, le Galaxy Note 8 sera beaucoup plus grand que son prédécesseur, à 162.5 x 74.6 mm contre 153.5 x 73.9 mm. De quoi offrir un espace plus grand pour sa batterie, mais surtout éviter qu’elle ne soit « écrasée » dans son châssis comme ce fût le cas auparavant. Ainsi, la phablette pourra malencontreusement glisser d’une poche et se manger un trottoir sans pour autant devenir immédiatement un cocktail molotov.

La batterie du Note 8 sera plus petite que celle du Note 7

galaxy note 8

Un smartphone plus grand pour garantir plus d’espace à sa batterie, c’est bien. Mais si la batterie grandit du même temps, cela ne servirait à rien. Or, c’est exactement l’inverse qui arrive cette année : à 3300 mAh, la batterie du Galaxy Note 8 sera plus petite que celle du Note 7 à 3500 mAh.

Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre les raisons de Samsung pour cela : il ne peut pas se permettre la moindre explosion. Aussi, il y a fort à parier que la batterie plus petite sur un espace plus grand soit là pour garantir le risque minimal absolu. Après tout, si le Note 8 explosait à son tour… il serait difficile de fermer les yeux sur la question.

Cette évolution est toutefois plus difficile à accepter pour nous autres utilisateurs. Avec son écran 6.3 pouces Quad HD, il s’agira bien du plus grand appareil que lancera le constructeur cette année et donc le plus gourmand. Pourtant, sa batterie est même inférieure au Galaxy S8+, poussant une inquiétude quant à son autonomie réelle.

L’un des gros points forts des phablettes depuis des années étant leur capacité à tenir sur de longues journées voire plusieurs jours, cela pourrait s’avérer être un ultime sacrifice difficilement acceptable. Mais à la vue de la position dans laquelle est Samsung, ce choix reste compréhensible : mieux vaut prévenir que guérir.

Samsung est sous une loupe avec le Galaxy Note 8

galaxy note 8 explosion

C’est justement cette position difficile dans laquelle est le constructeur qui est peut-être la plus grande preuve que le Galaxy Note 8 n’aura pas de problème : la marque ne se remettrait pas d’un deuxième fiasco, et en a parfaitement conscience.

N’oublions pas que cette dernière phablette a démarré sa conception pendant que le Note 7 explosait çà et là. Aussi, on peut aisément imaginer que les ingénieurs du coréen ont eu une pression énorme pour s’assurer que la prochaine serait la bonne.

De même, les grands pontes de la marque sont conscients d’être dans une position difficile, et feront tout pour faire oublier ce désastre. La culture professionnelle asiatique étant majoritairement ancrée dans un fort sens de l’honneur, beaucoup de grands cadres devraient assumer publiquement les conséquences d’un deuxième échec en prime de poser leur démission.

Evidemment, ils ne veulent pas en arriver là. A bien des égards, la réédition du Galaxy Note 7 était un pas en ce sens : elle aura prouvé que Samsung pouvait bien faire des Note 7 n’ayant aucun problème. Fort de tous ces points, il paraît plus qu’improbable que le Galaxy Note 8 connaisse le même funeste destin.

Réagissez à cet article !
  • Grabo20

    4rt1cl3 inutile, je résume pour ceux qui ont la flemme.

    1. Samsung détruit 3% de ses batteries.
    2. Batteries examinées par un spécialiste.
    3. Chassis plus grand, batterie plus petite.
    4. Samsung s’est montré prudent.

    Je le reformule :

    1. Samsung fait examiner ses batteries par un spécialiste, conséquence 3% sont détruites car non conformes, conclusion Samsung se montre prudent.
    2. En fait c’est tout, les Note 7 n’ont pas pris feu car le téléphone était trop petit pour la batterie mais parce la cathode et l’anode étaient mal isolées. Conséquence : court-circuit et donc la batterie prend feu (à cause du lithium-ion précisons-le).

    Bref, tout ça pour dire que Samsung fait passer des tests à ses batteries ce qu’on sait déjà. En manque de fonds ?

    EDIT : Plus de 100K vues/jour, vous êtes assez gourmands.

  • ouiss-ks

    Punaise vous êtes en manque d’idée à ce point pour écrire des choses aussi inutile? ??? Avant je vous trouvais défendable psk vous écriviez des choses de qualité et intéressantes mais maintenant ça craint tellement…

  • Dexter.

    Ça me rassure qu’il y a autant de test pour une batterie de 3300. Sur les xiaomi avec des batteries de 4000 il y a jamais d’accident massif de ce style ….

    • DarkSamS

      Tout simplement que Xiaomi ne vent pas autant que Samsung… Eh, en un trimestre Samsung vend au maximum 300 millions de phones… c’est énorme !

      • Insomnia

        A savoir que Samsung ne fournit pas que ces smartphone.

    • Olivier Varrot

      Pas si massif que ça, sur des millions de Note 7 vendus, seuls une petite quarantaine a explosé… ce qui est massif c’est le retour des Notes 7 par prudence… ne pas tout confondre !

  • mirak

    ça ne tient pas debout comme explication vu que le Galaxy s8+ a une batterie de 3500mah

  • Grabo20

    Vous avez supprimé l’4rt1cl3 d’hier. Au vu de sa médiocrité, c’est une bonne chose.

    Mais si c’est pour nous le pondre avec d’autres mots quelques heures plus tard, je ne vois pas l’intérêt.

    L’article ne nous apprend rien, la taille de l’appareil n’y est pour rien je le répète, un téléphone n’est pas conçu pour être compressé et clairement si vous parlez juste d’une chute alors le choc ne sera pas responsable du feu.

    Défaut de conception de la batterie, mauvaise isolation.

    • OtaXou

      L’article ne répondant pas à nos critères, nous l’avons effectivement revu de fond en comble et lui avons offert un nouveau départ. Merci de respecter cette volonté, qui est de vous offrir un meilleur contenu.

      Quant à la taille de l’appareil, c’est directement Samsung qui l’a accusée dans ses explications officielles (voir lien dans l’article).

      Cet article n’est pas fait pour être pointilleux, mais pour expliquer au plus large public le fait qu’il n’y ait pas nécessairement à s’inquiéter pour le Note 8 des suites du Note 7.

  • Grabo20

    https://uploads.disquscdn.com/images/e5772b9600f5a01c0317b14294c0f04968f0c40ab365e66725ee06a677bcc377.png

  • Grabo20

    https://uploads.disquscdn.com/images/e5772b9600f5a01c0317b14294c0f04968f0c40ab365e66725ee06a677bcc377.png

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Les Samsung Galaxy embarqueront des chambres à vapeur à partir de 2019

Les Samsung Galaxy S et Galaxy Note pourraient être équipés d’un système de refroidissement reposant sur des chambres à vapeur à partir de 2019 selon Digitimes, qui tient ses informations de sources industrielles. Le Galaxy S10 pourrait être le premier smartphone équipé d’un tel système.

04110d36cbd5a0024d90dff627c2f639BBBBBB