Galaxy Note 7 : voici comment devrait fonctionner son scanner d’iris

Date de dernière mise à jour : le 1 août 2016 à 10 h 41 min

Le Galaxy Note 7 sera le tout premier smartphone Samsung à intégrer un scanner d’iris. Une technologie que la société cherche à implémenter depuis très longtemps sur ses appareils. Aujourd’hui, un nouveau brevet nous révèle comment ce scanner d’iris devrait fonctionner.

A l’instar du traditionnel lecteur d’empreintes digitales qui sera toujours présent de façon à laisser le choix à l’utilisateur, le scanner d’iris du Galaxy Note 7 pourra être utilisé pour déverrouiller le téléphone ainsi que pour s’authentifier lors des paiements en ligne.

Aujourd’hui, un brevet déposé par Samsung nous explique comment devrait fonctionner le dispositif en question. Un dispositif plus complexe qu’on aurait pu l’imaginer et qui se composera de trois caméras. Il va d’abord scanner les yeux puis le visage de l’utilisateur. Le scanner fera ensuite en sorte de vérifier que l’iris scanné correspond bien à l’image précédemment enregistrée.

Les rayons infrarouges seront contrôlés par le processeur d’applications et le processus tel qu’il est décrit pourrait s’avérer plus long que la reconnaissance de l’empreinte digitale. La première lentille est en fait une double lentille qui va se concentrer directement sur les yeux de l’utilisateur tandis que la troisième scannera son visage. En cas d’échec de l’authentification, si le visage ou les yeux n’étaient pas reconnus, un message vocal l’invitera à essayer à nouveau.

Notez que Samsung a déjà testé la reconnaissance d’iris au sein de la Galaxy Tab Iris distribuée en Inde mais c’est la toute première fois qu’elle est proposée au grand public par le biais d’un de ses smartphones. La société a travaillé sur son développement pendant plusieurs années de façon à offrir une solution à la fois sûre et efficace. La présentation officielle du Galaxy Note 7 dont la fiche technique faisait surface hier est prévue pour le 2 août.

Via

Meilleur prix :

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article