Fumer tue la garantie de vos produits high-tech

Fumer tue ! C’est un fait. Mais qui aurait pu penser que fumer pouvait également tuer la garantie de vos produits high-tech ? Un couple britannique en a fait l’expérience. Un cas qui n’est pas isolé. Explications.

fumer tv garantie

Un couple britannique vivant au nord-est de l’Angleterre a vécu une situation pour le moins inattendue. En 2012, Thomas Defty et sa compagne Denise Head achètent une télévision plasma Panasonic de 42 pouces à 800 livres sterling, ce qui correspond à 1000 euros. Une jolie somme donc pour un téléviseur. Prudents, ils optent pour une extension de garantie de 5 ans. Avec l’obsolescence programmée, on ne sait jamais.

Quatre ans plus tard, la télévision affiche des traces sombres sur l’écran. Le couple a donc bien fait de jouer la prudence. Ils contactent donc le service après-vente pour faire fonctionner leur garantie. Et là, surprise.

Panasonic refuse de réparer le téléviseur. Pour expliquer son refus, la marque évoque un dysfonctionnement dû au tabagisme des propriétaires. En effet, des traces de nicotine auraient été retrouvées dans le téléviseur. Le couple reconnaît évidemment qu’il fume jusqu’à 20 cigarettes par jour, mais assure qu’il aère régulièrement son logement.

Et puis de toute façon, là n’est pas la question puisque rien ne dit que fumer devant la TV peut la détruire. En théorie. Car pour le coup, Panasonic a invoqué une cause « environnementale » pour justifier son refus. Incroyable.

Nos confrères de Metronews ont contacté l’association 60 millions de consommateurs pour savoir si un tel cas s’était déjà présenté à eux. Selon l’association, jamais rien de tel ne s’est produit en France.

Apple non plus n’aime pas la nicotine

Si aucun cas n’a été recensé en France d’autres marques ont déjà utilisé ce même argument pour refuser une réparation. C’est le cas par exemple d’Apple qui en 2009, selon The Consumerist, a multiplié les refus de réparations de Mac pour cause de « contamination » à la nicotine des appareils.

Refusant d’apporter trop de détails sur ses refus, Apple avait fini par préciser tout de même que la nicotine figurait parmi les produits considérés comme substances dangereuses de l’organisation gouvernementale américaine sur la prévention des accidents et risques pour la santé sur le lieu de travail (oui le non de l’organisation fait 3 lignes).

La firme de Cupertino avait donc expliqué qu’elle ne pouvait intervenir sur les Mac infectés par la nicotine pour ne pas que ses employés soient exposés à cette substance. Bon, du coup on se demande comment Apple a fait pour savoir qu’il s’agissait de nicotine…

Plus d’informations insolites :

Posts not found

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !