Fréquences 700 MHz : Orange remporte les enchères, Free Mobile s’assure un avenir

Maj. le 9 mars 2018 à 14 h 21 min

L’attribution des fréquences 700 MHz menée par l’ARCEP s’est clôturée à 13h30 cet après-midi. Opposant les opérateurs Bouygues, Orange, SFR et Free Mobile, ce dernier qui jouait son avenir a pu remporter deux lots qui lui permettront de tenir le rythme dans la course aux « fréquences en or ».

frequences 700 mhz free mobile avantage 4g

Inaugurée hier matin, la vente aux enchères organisée par l’ARCEP vient donc de se terminer il y a environ deux heures. Destinée à déterminer quels opérateurs pourraient faire main basse sur la bande fréquence des 700 MHz, cette fameuse « fréquence en or » rare et convoitée. Six blocs étaient mis aux enchères, prêts à être attribués aux plus offrants.

Bilan des courses, si la valeur des blocs était initialement estimée à 416 million d’euros, le prix final moyen en fonction des enchères a ramené cette valeur à 466 millions d’euros. Ainsi, au bout de 10 tours où les opérateurs Bouygues, Orange, SFR et Free Mobile se sont renvoyés la balle, l’État s’est vu engranger par moins de 2,8 milliards d’euros, lui qui projetait un bénéfice de 2,5 milliards d’euros.

La vente se portait sur 6 blocs de 5 MHz Duplex à prix unique pour chacun de ces lots, c’est l’ARCEP qui procédait à l’augmentation de leur valeur (5 millions d’euros par tour). Les plus flambeurs dans cette vente ont vraisemblablement été Free Mobile et Orange qui ont vu leur engagement récompensé. Les deux opérateurs repartent ainsi avec deux lots contre un seul pour SFR et Bouygues.

  • Orange : 60 MHz – 20 MHz (bande 2600 MHz), 10 MHz (bande 700 MHz), 20 MHz (bande 1800 MHz) et 10 MHz (bande 800 MHz)
  • Bouygues et SFR : 50 MHz – 15 MHz (bande 2600 MHz), 5 MHz (bande 700 MHz), 20 MHz (bande 1800 MHz) et 10 MHz (bande 800 MHz)
  • Free Mobile : 45 MHz – 20 MHz (bande 2600 MHz), 10 MHz (bande 700 MHz) et 15 MHz (bande 1800 MHz)

Ainsi, les deux principaux acteurs de cette journée d’enchères se voient propriétaires de blocs qui leur permettront de s’étendre sur la bande fréquence très prisée des 700 MHz. En effet, à l’heure où la data devient une denrée très profitable et en pleine expansion, cette bande fréquence a comme pour principaux avantages une meilleure pénétration au sein de bâtiments car se propage facilement à travers le béton. De plus, elles se propagent très facilement en zone non construites et nécessitent ainsi moins d’antennes pour relayer le signal.

Free Mobile était probablement l’opérateur qui attendait le plus cette vente lui qui se trouve malgré de belles progressions, encore un peu à la traîne au niveau de sa couverture 4G. Avec ses deux lots, les choses devraient s’améliorer entre 2016 et 2019 le temps de déployer région par région cette bande fréquence aujourd’hui partiellement utilisée par la TNT.

Avec ce statut d’outsider, Free sans être avantagé pouvait aller jusqu’à faire l’acquisition de 3 blocs, il repartira finalement avec 2 en échange de la modique somme de 932 millions d’euros déboursés en plus des frais de déploiement de son réseau. Le voila donc prêt à batailler au coude à coude avec les opérateurs historiques.

via

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
eSIM : Orange, SFR et Bouygues se préparent à activer l’option

Le support eSIM arrive chez Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les trois opérateurs ont confirmé travailler activement sur des solutions alors qu’on attend de plus en plus de smartphones compatibles. A commencer par les iPhone XS et XR, mais aussi avec…

Freebox V7 : « la box est en chemin », assure Free

La Freebox V7 est en chemin, a annoncé Free sur son compte Twitter officiel. Alors que l’attente autour de la nouvelle box commence à toucher à sa fin, l’opérateur de Xavier Niel commence lentement mais sûrement à communiquer sur son…

SFR va augmenter le prix de ses abonnements en 2019

SFR risque d’augmenter le prix de ses abonnements dans les mois à venir. Selon Alain Weill, PDG de l’opérateur au carré rouge, SFR pense revoir ses tarifs à la hausse afin d’investir davantage d’argent dans son réseau 4G et dans…