Fréquences 4G 700 MHz : finalement Free ne sera pas avantagé par rapport à ses concurrents

Date de dernière mise à jour : le 4 avril 2016 à 11 h 35 min

L’attribution des fréquences 4G en 700 MHz vient de connaître un nouveau rebondissement. Alors qu’il y a quelques jours, le Président de l’Arcep envisageait d’avantager Free pour l’obtention des bandes de fréquences, il serait finalement revenu en arrière. Si Free veut des lots il devra, comme ses concurrents, mettre la main au porte-feuille.

Souvenez-vous, la semaine dernière, le Président de l’Arcep, Stéphane Soriano, s’exprimait au micro de BFM Business, et affirmait qu’il n’était pas contre l’idée de réserver un lot de fréquences 700 MHz à Free, le quatrième opérateur n’ayant pas pu obtenir de lot important lors de l’attribution des fréquences 800 MHz.

Finalement, selon Les Echos, Stéphane Soriano serait revenu en arrière et aurait écarté l’idée de réserver un lot à Free. Pourquoi un tel revirement ? Parce que l’attribution de ces bandes de fréquences doit être « solide juridiquement » et qu’avantager Free serait trop risqué d’un point de vue juridique.

Conséquence pour Free, il va devoir passer par la case « enchères » face à ses concurrents dès le mois de juillet. Le risque pour le quatrième opérateur est que SFR, Bouygues Telecom ou Orange fassent grimper les enchères pour que Free ne récupère qu’une faible part du gâteau.

Free se retrouverait alors avec un nombre très faible de bandes de fréquences par rapport à ses concurrents et serait donc moins compétitif. C’est l’argument avancé par Xavier Niel pour obtenir son lot garanti, même s’il faut y mettre le prix.

Mais l’Arcep n’est pas de cet avis et estime que lors de l’attribution des fréquences 800 MHz en 2010, l’opérateur était candidat, et qu’il n’avait qu’à jouer le jeu des enchères pour obtenir suffisamment de bandes de fréquences. Free a échoué en 2010, mais l’Arcep estime que ce n’est pas à elle de remettre les compteur à zéro.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    C’était soit Free est au même rang que les autres et l’attribution se fait dans des délais plus courts, soit Free se trouvait avantagé et on aurait assisté à des recours en justice des 3 opérateurs historiques, situation bloquant ainsi la situation pendant quelques années.

  • Soso

    Humhumhum

    attention a faire des copier/coller d’article sans ce mettre à jour

    ARCEPCompte certifié‏@ARCEP

    Bande 700 : aucune décision n’est prise aujourd’hui et le dialogue avec le Gvt s’engage.

  • sam

    Sfr a plus d’argent , Bouygues non plus , ces fréquence vont se jouer entre orange et free

    • guest.

      Orange est en procès pour mensonges et dissimulation de preuve, ce qui va entrainer un gel temporaires des investissements pendant le procès, donc pas possible de débloquer suffisamment d’avoir pour enchérir ;)
      De toute façon ils ont largement moins de moyens que free

      • tabo56

        Dans quelle affaire Orange est en procès ?
        Il ne faut pas croire que des grosses boites comme Orange ne mettent pas d’argent « de coté » depuis un moment pour l’achat des nouvelles fréquences.
        Ce n’est pas du jour au lendemain que Orange se dit « merde on a procès, ça va nous bloquer »…

      • joe2x

        je ne pense pas. Orange c’est une boite internationnale (elle fait partie des 5 plus grosse entreprise telecom mondiale), je ne pense pas qu’elle va se laisser marcher sur les pieds