Freebox V7 : accès « Internet Hybride » pour faire exploser les débits ?

Maj. le 24 juillet 2018 à 17 h 28 min

La Freebox V7 pourrait être compatible avec la technologie « Internet Hybride », qui permet de faire exploser les débits de certains utilisateurs en combinant les réseaux ADSL et 4G de l’opérateur. Les premiers tests à l’étranger sont concluants et un opérateur français est très intéressé par cette solution alternative.

internet free

La Freebox V7 sortira aux alentours du mois de septembre 2018 et on est impatient de savoir ce que va nous réserver Free avec cette nouvelle génération attendue au tournant. Une des technologies qui pourraient être intégrées à la box est « l’Internet Hybride » de la société Tessares, rapporte Univers Freebox. Il s’agit d’une solution permettant de booster les débits grâce à la combinaison des réseaux ADSL et 4G.

Freebox V7 : Internet Hybride, la solution pour booster les débits ?

Dans une interview accordée au média, Nicolas Men, responsable marketing et responsable du développement commercial de l’entreprise, indique qu’il est tout à fait possible que la technologie soit proposée sur la Freebox V7 à venir. Il suffit que celle-ci utilise Linux et dispose d’un CPU assez performant. Ce qui devrait très probablement être le cas, pour l’un comme pour l’autre. Il est aussi précisé que des discussions ont été engagées avec les opérateurs français. « L’un d’entre eux a manifesté un vif intérêt », apprend-on, sans que ne soit cité le nom de celui-ci.

Comment tout cela peut-il être mis en place ? « Afin de pouvoir combiner les 2 débits (ADSL et 4G), une première composante logicielle est installée sur les routeurs ADSL ou 4G de l’abonné et la seconde composante logicielle est quant à elle déployée dans l’infrastructure de l’opérateur titulaire du réseau fixe et mobile », explique Nicolas Men à Univers Freebox. « Le débit délivré pourrait aller jusqu’à 30 Mbps, considéré comme du ‘très haut débit’ d’après la définition de l’Agence du Numérique ».

Le point fort de cette technologie, c’est qu’elle repose sur des infrastructures déjà existantes. Elle se pose comme une alternative à la fibre dans les zones où le déploiement est compliqué et qui bénéficient d’une bonne couverture 4G. Free Mobile couvre désormais 89% de la population en 4G. Elle permet également de réduire considérablement les pertes de connexion : quand l’ADSL flanche, la 4G prend seule le relais. En Belgique, l’opérateur Proximus a déployé cette solution après le succès dans une petite commune pilote. « Nos clients sont extrêmement satisfaits, car les débits atteints dépassent de 20 Mbps la vitesse habituelle, avec à la clé une expérience internet et multimédia nettement améliorée », faisait alors savoir Geert Standaert, Directeur de la technologie chez Proximus.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !