Free Mobile : le forfait à 2 euros rapporterait entre 6 et 7 euros à l’opérateur

Date de dernière mise à jour : le 15 juin 2016 à 17 h 01 min

Si vous faisiez partie de ceux qui se demandaient comment Free Mobile pouvait bien gagner de l’argent avec son forfait à 2 euros, Gervais Pellissier, directeur général délégué chez Orange-France Telecom, explique que le forfait le moins cher de Free Mobile facturé 2 euros par mois rapporte en effet 6 à 7 euros par mois à Free. Explications.

C’est dans une interview accordée au journal Les Échos que le cadre dirigeant de chez Orange évoquait l’envers du décor et ce que pouvait réellement rapporter à Free Mobile son forfait à deux euros. Selon lui, l’offre rapporte en fait 6 à 7 euros par forfait et par mois. Univers Freebox a mené l’enquête auprès d’un analyste qui a donné des explications concrètes à ces chiffres. En effet, il est très important dans ce type de petits forfaits de compter les options payantes comme celles qui proposent les MMS illimités, l’option BlackBerry, ou encore celle qui vous donne accès à 20 Mo de data.

Voilà le genre d’option qui fait rapidement monter la facture de votre forfait à deux euros par mois. Mais c’est encore sans compter le hors forfait pour les appels au-delà de deux heures, ou encore le dépassement de la consommation en data. De plus, Free Mobile bénéficie de terminaisons d’appel entrantes asymétriques. Mises en place par la commission européenne, ces terminaisons ont pour but de rémunérer Free Mobile qui fait transiter beaucoup de ses appels vers le réseau d’autres opérateurs, dans le cadre de son accord d’itinérance avec Orange par exemple, du fait que son propre réseau n’est pas encore très développé.

 

Cette « compensation » était de l’ordre de 1,4 centime d’euro par minute durant la première année de Free Mobile. Elle est aujourd’hui de 1,1 centime et descendra à 0,8 centime à partir du premier juillet prochain, le réseau Free Mobile se développant un peu plus chaque jour. Les experts tiennent à préciser que Free Mobile ne gagne plus ces 6 ou 7 euros aujourd’hui dans la mesure ou la compensation que l’on vient d’évoquer est de moins en moins élevée et que le calcul était surtout vrai lorsque le forfait ne proposait qu’une heure d’appel et 60 SMS quand il en propose deux heures aujourd’hui et les SMS illimités.

via

Réagissez à cet article !
  • Darkflam

    PTDR la concurrence cherche n’importe quoi contre free pour paraître crédible, en attendant certes ça fait “monter la facture” mais ça la fait montée a quoi ? 7€ comme le dit l’article. Comparé a tous les forfaits pourri de Orange SFR et Bouygues qui coûtent + de 30€ par mois et qui vont jusqu’à même + de 100€ j’en rigole. Malheureusement ils y a encore des gens qui pensent avoir une bonne raison de rester chez ses opérateurs qui nous escroquent depuis des lustres et qui continue de les gaver. Mais un jour, je l’espère, tous ouvrirons les yeux, même si c’est pas gagné vu la naïveté de la majorité des gens.

  • Prércision : les tarifs de terminaison d’appel n’ont rien à voir avec le fait que Free loue le réseau d’Orange. Pour chaque communication (SMS, appel vocal), c’est une taxe que l’opérateur de l’émetteur paie à l’opérateur du destinataire. Pour favoriser l’émergence d’un nouvel opérateur, l’ARCEP fixe des tarifs différents suivant les opérateurs, ce qui revient à faire payer aux opérateurs en place une taxe au nouvel entrant.
    Cet article comporte une inexactitude quand il dit que les revenus vont baisser en ajoutant les SMS illimités. En effet on constate que statistiquement et quel que soit son forfait, dans la très très grande majorité des cas chaque client reçoit autant de SMS qu’il en envoit (ce qui n’est pas le cas avec les appels VOIX, déséquilibrés suivant les forfaits). Par conséquent, plus un client Free à 2€ envoie de SMS, plus il en reçoit. Et grâce au différentiel de terminaison d’appels, cela génère des revenus supplémentaires à Free, payés par les autres opérateurs (donc un cadeau pour les clients de Free, décidé par Free mais payé par Orange/Bouygues/SFR… bienvenue dans le monde de la ‘concurrence régulée’ ;-)

    Au passage on a beaucoup rappelé que Bouygues avait également bénéficié d’un différentiel de terminaison d’appels. C’est vrai (et sur une très longue durée en l’occurence), par contre le volume d’appels et de SMS à l’époque était immensément plus faible. Les revenus générés étaient alors de quelques francs, puis quelques dizaines de centimes d’euros, par forfait. Pour Free suivant les estimations, ça tournait plutôt autour de 8-12€ par forfait au lancement (facile du coup de proposer deux forfaits à 8-10€ de moins que la concurrence), et un peu moins maintenant avec la baisse du différentiel.

    [je précise par honnèteté intellectuelle que je travaille chez un des 3 ‘gros’ opérateurs, ce qui me donne accès à un certain nombre d’informations et ne m’empêche pas d’avoir un avis objectif]

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Sony Xperia XZ1 : un benchmark révèle une partie de sa fiche technique

Le Sony Xperia XZ1 fait aujourd’hui mention d’une partie de sa supposée fiche technique. L’appareil, repéré sur le site de benchmark Geekbench, devrait à priori se tourner vers le haut de gamme en raison de la présence d’un écran de 5,2 pouces Full HD, d’un Snapdragon 835 et d’un prix de vente avoisinant les 750€. Celui-ci devrait révélé lors de l’IFA 2017 début septembre.

2a15082ff0287e5f8cb9cbc23646d4edfffffffffffffff