Free Mobile : perte « record » d’abonnés au profit d’Orange

Free Mobile accuserait une perte « record » d’abonnés au 2e trimestre 2018. Selon le quotidien économique américain Bloomberg, dans le même temps, Orange a enregistré un nombre important de demandes de portabilité en provenance de la filiale d’Iliad. Si cela se confirme, c’est une très mauvaise nouvelle alors qu’Iliad avait déjà annoncé une perte de vitesse sur les abonnements internet fixe. Dans la foulée de l’article, le titre Iliad a plongé de 7,7%  en bourse.

orange free mobile

Bloomberg annonce que les résultats du 2e trimestre 2018 d’Iliad, la maison mère de Free et Free Mobile, seront médiocres dans le meilleur des cas. Pour la première fois de son histoire, Free Mobile se mettrait en effet, à en croire le quotidien, à perdre des abonnés. La perte serait même « record » selon Bloomberg, alors que dans le même temps, Orange récupère une partie abonnés : « Orange a enregistré un nombre de demandes de portabilité en provenance de Free Mobile sans précédent depuis le lancement du quatrième opérateur mobile en janvier 2012 », rapporte l’agence de presse Reuters. Une donnée inquiétante alors que Free Mobile exporte son modèle, avec le lancement d’un nouvel opérateur mobile en Italie. Et qui n’arrange pas les affaires d’Iliad qui perd depuis le début de l’année des abonnées sur le fixe.

Free Mobile aurait perdu un nombre « record » d’abonnés… qui partent chez Orange

Bloomberg ne donne pour l’heure pas de chiffre précis sur cette perte d’abonnés mais dit s’appuyer sur des sources internes ayant eu accès aux bases de données d’abonnés de la firme. De son côté, Iliad ne devait pas annoncer de résultats financiers avant septembre. Ni Iliad, ni Orange n’ont souhaité pour l’instant commenter ces informations. Mais l’article a eu des conséquences immédiates en bourse. En quelques minutes, le titre Iliad perdait 7,7% mardi 31 juillet pour s’établir à 135,5 € par action. Pourtant, tout n’est pas forcément noir côté Free Mobile : l’opérateur lancé en 2012 est désormais 2e derrière Orange, et devant SFR et Bouygues, avec 13,825 millions d’abonnés.

En mai 2018, on apprenait que les recrutements Free Mobile ralentissaient pour ne progresser que de 130.000 lignes. Au 30 juin 2018, Orange en comptait de son côté presque deux fois plus, avec 21,8 millions de lignes, en hausse de 137.000 sur un an. Agent perturbateur d’un marché du mobile bien établi avant son arrivée, Free Mobile semble aujourd’hui victime de la guerre des opérateurs. Le succès initial de l’offre n’était en effet pas uniquement dû à des prix bas, mais aussi à une grille tarifaire beaucoup plus simple que celle de ses rivaux, et à des offres sans engagement.

Or Orange, SFR, et Bouygues ont su s’adapter et lancer – sous leur marque propre ou via des opérateurs virtuels comme Sosh ou RED by SFR – des offres concurrentes très agressives et simplifier leur gamme. Ainsi, tout se passe comme si la simplicité du modèle économique de Free Mobile était aujourd’hui devenue sa principale faiblesse. Free Mobile le sait, et est en train de changer de stratégie pour mieux segmenter ses offres. La maison mère Iliad souffre de cette période de transition entre deux cycles, alors qu’une nouvelle Freebox V7 et peut-être de nouvelles formules d’abonnement sont sur le point d’être annoncées.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !