Free gagne une bataille contre SFR-Numericable et sa « fausse fibre »

Maj. le 21 mars 2018 à 21 h 29 min

Dans la guerre qui oppose Free et Orange à SFR-Numéricable concernant la « fausse fibre », Free pourrait gagner une bataille très bientôt. C’est en tout cas ce qu’a affirmé Maxime Lombardini, directeur général du groupe Iliad. Il assure que l’arrêté promis par Emmanuel Macron paraîtra dans quelques jours au Journal Officiel.

xavier niel free

Souvenez-vous, en août 2015, Maxime Lombardini, directeur général du groupe Iliad dénonçait, comme Orange, les pratiques commerciales trompeuses de SFR-Numéricable concernant la fibre optique.

Ce dernier expliquait que l’opérateur au carré rouge trompait les consommateurs en parlant de fibre optique dans son offre commerciale alors qu’en fait il s’agissait de « fausse fibre ».

En clair, Orange et Free investissent dans la fibre FTTH qui consiste à relier un logement de bout en bout, donc directement chez l’utilisateur. SFR-Numéricable propose pour sa part de la fibre FTTB c’est-à-dire de la fibre optique jusqu’au pied de l’immeuble puis un relai jusqu’au domicile via un câble en cuivre. Mais tous les opérateurs communiquent sur le même terme : fibre.

Pour Free et Orange cette pratique est trompeuse et ils avaient en conséquence demandé à ce qu’un arrêté établisse des règles concernant cette « fausse fibre » afin de distinguer les termes « câble » et « fibre ». Maxime Lombardini expliquait alors :

Les Français ont le droit de savoir ce à quoi ils souscrivent. Nous souhaitons que l’arrêté qui encadre la communication sur le réseau cuivre soit étendu aux autres réseaux fixes : c’est-à-dire le câble et la fibre.

Le 26 février dernier, le magazine Challenges révélait alors que le ministre de l’Economie Emmanuel Macron aurait entendu les plaintes de Free et Orange et aurait donc prévu de prendre cet arrêté. Depuis nous n’avions aucune nouvelle, mais le directeur général de Free a fini par vendre la mèche.

Lors de l’annonce des résultats du groupe Iliad, Maxime Lombardini a annoncé que l’arrêté paraîtrait au Journal Officiel dans quelques jours. En clair, Free remporte une bataille importante contre SFR-Numéricable dans la guerre sur la fibre.

Bercy, l’Arcep, les opérateurs, tout le monde était d’accord pour restreindre l’usage du mot fibre. Sauf celui qui fait du câble. – Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad –

Vous aurez compris que par « celui qui fait du câble » le DG d’Iliad vise clairement le groupe SFR-Numéricable qui est le seul à proposer actuellement cette technologie.

Pas de méprise toutefois, il ne sera pas interdit à SFR-Numéricable d’utiliser le mot « fibre » comme l’auraient aimé Free et Orange. L’arrêté prévoirait en fait d’obliger les opérateurs à détailler les technologies utilisées afin d’informer clairement le consommateur lors de son choix.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !