Les français partagent plus facilement leurs mots de passe que leurs sous-vêtements

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 10 h 07 min

Kaspersky vient de dévoiler une étude des plus originales sur les habitudes des français vis à vis de leurs mots de passe…et de leurs sous-vêtements. Une analogie visant à faire comprendre aux français l’importance d’utiliser un mot de passe sécurisé.

Si seulement 38% des français utilisent un mot de passe sécurisé, ils sont encore 14% à utiliser un mot de passe unique pour tous leurs comptes, pratique fortement déconseillée car dangereuse. En utilisant un mot de passe unique, on prend le risque de se faire hacker l’ensemble de ses comptes. Ceci dit, les français sont presque moins précautionneux avec leurs mots de passe qu’avec leurs sous-vêtements sauf les 17% qui possèdent plus de mots de passe que de sous vêtements.

Si 32% des français ont déjà accepté de partager leurs sous-vêtements, 51% n’ont pas hésité à communiquer leurs mots de passe, pourtant censés rester personnels. Une attitude d’ailleurs paradoxale puisque 69% répondent qu’ils préféreraient partager leurs sous-vêtements plutôt que leurs mots de passe. En outre, 31% d’entre eux préfèrent dévoiler leurs mots de passe plutôt que sortir sans sous-vêtements.

Et si 86% des français changent de sous-vêtements tous les jours (oui c’est peu !), seulement 58% changent leurs mots de passe au moins deux fois par an. Un phénomène qui peut s’expliquer par le fait que quand on a un mot de passe, on se sent en sécurité et on ne pense pas forcément à en changer alors qu’en réalité, c’est nécessaire et même souvent recommandé.

Une tendance qu’on ressent également à la question suivante. Les internautes prennent leur sécurité comme acquise à partir du moment où ils ont un mot de passe. 76% des français sont plus angoissés de savoir que certaines de leurs informations sont accessibles sans mot de passe qu’à l’idée de devoir sortir de chez eux sans sous-vêtements.

On notera, au passage, que Kaspersky et la société Dagobear ont profité de l’occasion pour créer un nouveau modèle de sous-vêtement pour mieux sensibiliser l’internaute sur la protection de sa vie privée en ligne.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article