Fleur Pellerin frappe fort en s’attaquant au portefeuille des sites de téléchargement illégal

Maj. le 10 avril 2016 à 20 h 27 min

Nous vous en parlions il y a quelques jours, la Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, préparait un nouveau plan d’attaque pour lutter contre le téléchargement illégal. Parmi les mesures prises par le gouvernement, l’une visait à tout simplement couper les vivres des sites de téléchargement illégal.

Comment ? En empêchant leur financement par la publicité. Aujourd’hui, Fleur Pellerin frappe un grand coup en mettant en place cette première mesure, quelques jours seulement après l’avoir présentée.

fleur pellerin piratage charte grand coup portefeuille

Aujourd’hui, Fleur Pellerin peut se féliciter de sa petite victoire dans lutte contre le téléchargement illégal. En effet, ce 23 Mars, régies et annonceurs se sont engagés à stopper toute relation commerciale avec les sites de téléchargement illégal.

C’est au Ministère de la Culture que « la charte des bonnes pratiques dans la publicité en ligne pour le respect du droit d’auteur et des droits voisins » a été signée par les agences médias et de communication, les régies publicitaires et les annonceurs.

Concrètement, tous ces acteurs s’engagent à ne plus collaborer avec les sites de téléchargement illégal, une façon de leur couper les vivres. Car sur internet, la plupart des sites de téléchargement illégal sont inondés de publicités en tout genre (souvent de mauvais genre d’ailleurs), ce qui représente leur principale source de revenus.

Comment savoir si ces acteurs jouent vraiment le jeu ? Un comité de suivi vérifiera si ces principes sont mis en pratique. Les sites de téléchargement « sélectionnés » figureront sur une liste noire établie à partir des signalements de la plateforme Pharos, des autorités administratives indépendantes et des décisions de justice.

Evidemment, les ayants-droits et diverses associations se sont félicités d’une telle mesure. La SACD a déclaré que c’était « un signe crédible de l’engagement des pouvoirs publics à mettre un terme au développement des offres illégales ». La SPP, qui représente les labels indépendants, a quant à elle exprimé sa satisfaction de contribuer à « assécher le financement des sites en ligne contrefaisants ».

La Ministre de la Culture, Fleur Pellerin, promet de nouvelles mesures qui s’inscrivent dans son fameux plan anti-piratage. Parmi elles, la lutte contre les circuits financiers clandestins et le suivi des mesures de blocage. Tout un programme. Suffisant selon vous ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !