Fin de Windows 7 : Nicolas Dupont-Aignant met en garde le gouvernement

Maj. le 10 avril 2018 à 16 h 34 min

Ce n’est un secret pour personne : Microsoft veut la mort de Windows 7, que certains irréductibles ne sont pas prêts d’abandonner. Le gouvernement par exemple, même si on n’y penserait pas au premier abord, est encore sous le joug de Microsoft. Nicolas Dupont-Aignant, candidat à la présidentielle de 2017, met en garde l’Etat aujourd’hui face à son utilisation de Windows 7.

windows 7 piratage windows update

Dans notre société, il est désormais impératif d’être au-devant de la moindre menace informatique. Mais le fait est que les pirates auront toujours un temps d’avance sur nous, capables de déconstruire la moindre barrière si tant est qu’on leur laisse le temps pour.

Le but est donc d’être le plus protégé possible, et constamment réactif face aux nouvelles menaces de notre quotidien. Pour se faire, le système d’exploitation est souvent la première barrière, mais aussi la première faiblesse, de nos réseaux informatiques.

Nicolas Dupont-Aignant, actuellement député et candidat à la présidentielle 2017, semble être au fait de ces futurs risques puisque des suites de l’annonce de la fin du support de Windows 7, prévue en janvier 2020, il met en garde le gouvernement quant à son utilisation des systèmes d’exploitation de Microsoft.

En effet, il met en avant une « stratégie d’obsolescence programmée » entretenue par le développeur, qui met à risque la sécurité du réseau informatique du gouvernement puisqu’il ne sera à terme plus corrigé. Celui-ci lutte donc pour que les systèmes d’exploitation libres, mis à jour librement dans le temps, soient adoptés d’ici 2020.

Ce n’est pas la première fois que les liens entre le gouvernement et Microsoft sont mis en cause, puisque le ministère de l’Education a été attaqué en justice pour son partenariat avec le développeur dans le cadre de son accord « gratuit » d’utilisation de ses logiciels.

La mise en avant du logiciel libre dans les organisations gouvernementales devrait toutefois être accélérée sous peu en Europe, puisque Bruxelles a alloué 2 millions d’euros au passage au logiciel libre pour son administration. Espérons que la France suive ce mouvement.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Windows 10 : Microsoft veut lancer un abonnement payant

Windows 10 pourrait bientôt proposer une nouvelle formule d’abonnement payant. Microsoft serait en effet en train de travailler sur un forfait mensuel permettant aux utilisateurs de bénéficier de nouvelles fonctionnalités et de mieux gérer et anticiper les mises à jour de…