La fin des frais d’itinérances en Europe est adoptée mais reste limitée

Cela fait quelque temps que la fin des frais d’itinérance en Europe a été prononcée, mais le projet a subi de nombreux hauts et bas avant d’être enfin adopté. C’est désormais chose faite, mais avec quelques exceptions toutefois : la loi prévoit en effet de ne pas être applicable pour quiconque voudrait feinter le système, ce qui est bien naturel en soi.

Avoir un téléphone portable, c’est bien. Avoir un smartphone, c’est encore mieux. Avoir un smartphone avec un gros forfait internet ? C’est devenir le roi des rois. A ceci près que cela peut jouer des tours dès lors que l’on commence à voyager, les frais d’itinérance ne pardonnant pas.

En Europe, cela fait longtemps que le projet de stopper les frais d’itinérance au sein des pays de l’Union Européenne est à l’étude, mais il a subi énormément de retards alors que les opérateurs ont tenté de stopper et modifier la loi mainte et mainte fois.

La loi est désormais définitivement adoptée dans sa version finale, alors que les baisses de prix ont cours désormais en Europe. A partir du 15 juin 2017, aucuns frais d’itinérance ne vous sera ajouté à votre forfait lors de vos voyages dans les pays de l’Union Européenne.

Il y a bien sûr une protection appliquée pour quiconque tenterait d’en profiter. En effet, trois critères seront surveillés afin de départager les abus d’une utilisation classique tolérée par celle-ci. Vous ne tomberez pas sous le coup de cette loi si :

  • votre volume de trafic national est nettement inférieur au trafic en itinérance
  • votre carte SIM est en inactivité prolongée jusqu’à utilisation en itinérance
  • vous activez et utilisez de multiples cartes SIM en série en itinérance

Somme toute, il s’agit-là de critères raisonnables qui ne devraient pas gêner les utilisateurs dans l’absolu. Espérons désormais que Stéphane Richard, PDG d’Orange, a eu tord et que cette décision n’augmentera pas le prix de forfaits mobile.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jérémie

    « votre volume de trafic national est nettement inférieur au trafic en itinérance »
    Les frontaliers vont être contents….
    Encore un effet pshit…. L’Europe, comme d’habitude, annonce haut et fort la fin du roaming et finalement, rien ne changera…
    Vive l’Europe…

    • MIDORIJIN

      Cette phrase me déplait aussi (peu être que je le comprend mal).
      La façon dont je la comprend c’est qu’on doit obligatoirement utiliser moins de data à l’étranger que dans son pays (c’est bien ça?), mais si c’est bien le cas, c’est complètement stupide, car chez soit on a accès à ça propre connexion internet donc pas forcé d’utiliser la data, alors que dans un autre pays de l’UE, on a pas forcément accès à une connexion internet et donc la data deviens biens sur beaucoup plus inévitable. Je serai plus pour un plafond de la data (pas non plus un plafond dérisoire de quelques centaines de mo, mais bien sur plusieurs go du genre 3/5 bien définis) plutôt que ce genre de phrase qui laisse libre cours d’interprétation aux opérateurs.

      Et une petite question que je me pause, je pense déjà connaitre la réponse, mais je souhaiterai simplement une confirmation. Avec tous ça, il sera possible (à partir de 15 juin) de passer des appels et sms vers fix ET portable (chose importante pour moi de savoir) de toute l’UE et de manière illimité (pour ceux disposant d’abonnement illimité bien sur et limité aux cotas pour ceux qui on un abonnement à cota), mais aussi d’appeler depuis n’importe ou en UE vers un autre pays de l’UE dans les même circonstance? C’est bien ça?

      Merci d’avance pour vos réponses.

      • Novaslash

        J’ai également tiqué sur cette phrase. C’est bien le genre d’exception qui se retrouvera en tout petit au fin fond d’un contrat pendant que les opérateurs feront la pub de la fin du roaming.

        C’est en effet bien stupide. Moi qui part une a deux fois par an Belgique, je ne vais pas compter sur cette loi, le risque de me faire entuber est bien trop important surtout que comme tu le précises, on a sa connexion Wifi chez soi donc pas besoin d’utiliser la 4G.

        J’utilise très peu ma data sauf pour faire quelques recherches rapide sur le net mais je ne consomme pas grand chose. Quand j’irais en Belgique, je pourrais effectivement l’utiliser un peu plus et il y a de grandes chances pour que je dépasse le peu que j’utilise en France.

        Je vous le dis, ça sent les abus et les facturations de malade en grand nombre.

        • joe2x

          Si tu vas de temps en temps, les opérateurs francais ont déjà pas mal anticipé avec des formules Europe avec Free et Bouygues

          Ou sinon encore mieux, Virgin qui avait été le premier à proposer du roaming dans son forfait, tous les weekend.

          On n’est pas à plaindre je pense en France avec les formules roaming

          • Jérémie

            C’est clair ! Les forfaits français sont très adaptés à ceux qui vont de temps en temps à l’étranger. C’est uniquement pour les travailleurs frontalier que c’est compliqué…

          • joe2x

            okay en effet, sur ce point. Virgin avait bien commencé avec le roaming tous les we mais dommage qu’à l’époque qu’ils n’ont pas proposé plus en effet pour cette clientèle.

          • Novaslash

            En fait, je ne me plaignais pas des formules roaming en France, loin de là.

            Je parlais de l’une des conditions de la loi qui posera certainement un problème à l’avenir. Cette loi est censé mettre fin aux frais lié au roaming mais, il y a toujours un mais quelque part, je sens que certains vont se faire entuber.

            Et ce que je crains est que vu que les opérateurs ne pourront plus se faire du bénéfice sur le point en temps normal, les frais risque de grimper pour ceux qui ne tomberont pas sous la loi.

            Ps : Virgin, c’est terminé maintenant, non ? En tout cas, j’ai du changer d’opérateur (chez moi, il y avait 3 abonnements Virgin) car on allait passer automatiquement chez SFR si on ne faisait rien.

      • Jérémie

        C’est exactement ça. Dès que je rentre chez moi, je suis en wifi.
        J’avais lu ailleurs qu’il y aurait des cas particuliers que les opérateurs devaient prendre en compte mais dans quelles conditions ?
        Peut-être peuvent ils s’assurer que généralement, les soirs, le téléphone se connecte à un réseau français (sans forcément consommer de la data). Par exemple, du fait que je ne capte pas de réseau dans mon village, j’ai demandé une femtocel. Le fait que j’y suis connecté doit bien suffire à prouver que je suis résident français ?
        Bref, on verra bien mais j’ai le sentiment que les choses ne vont pas vraiment évoluer…
        Pour répondre à ta question, il s’agirait bien d’appels et SMS émis ou reçus depuis et vers l’étranger sur fixe ou portable dans les pays de la zone Euro.

        • tony

          mais puisqu il y a deja des go de roaming, ca suffit 3GO pour aller a l étranger, surtout en vacances, y a pas que le smartphone
          toujours en train de se plaindre les francais alors qu ils ont les meilleurs forfaits, c est normal de limiter ceux qui vont downloader comme des gorets
          maintenant c est a cause de ca qu il y a des restrictions et aussi pour pas qu on prenne un forfait en roumanie ou je sais pas ou.

          • MIDORIJIN

            Tu vas à l’étranger pour download toi? Non, je ne crois pas.
            Mais une personne peu très bien avoir besoin d’une connexion internet à l’étranger sans avoir accès à une connexion wifi (recherche d’infos sur des restaurants, gps, traduction en ligne…).
            Les go de roaming que l’on a actuellement vont certainement sauter avec cette nouvelle loi, c’est pour ça qu’il est important de clarifier les choses des le début.

          • tony

            y en a qui y vont avec leur ordi portable connecté en modem oui………..
            TOUT le monde n a pas le wifi dans chque hotel, ca se saurait, pui entre une connexion wifi a 15 dessus voir plus et de la 4G a 150mbps, y a pas photo, les gens prendront la 4G………..

          • tony

            on ne peut pas faire sauter comme ca les go de roaming pour les forfaits avec engagement, donc les anciens forfaits resteront avec ces go, sinon c est la resiliation possible sans frais

          • Jérémie

            Tu es hors sujet !
            On parle des frontaliers qui bossent à l’étranger et vivent en France. Je passe toutes mes journées à l’étranger, au boulot, et rentre chez moi le soir.
            Ce qui signifie que je suis tous les jours connecté à un réseau étranger alors que le soir, je suis connecté au wifi de ma maison !
            Cela n’a rien à voir avec une personne qui part en vacances quelques jours par an à l’étranger dans quel cas je te rejoins, les forfaits français sont très bien conçus pour la plupart !

          • tony

            Les frontaliers ce n est pas la majorité des francais, ils ont qu a creer des forfaits special frontaliers que seul les frontaliers peuvent souscrire (residence faisant foix), et voila

    • aka

      c’est ce que j’allais dire, je bosse au Luxembourg et utilise beaucoup plus mon smartphone la bas que chez moi en France.

  • Jean Bonbeur

    Vous voulez pas attendre un peu avant de pleurnicher ? Rien n’empêche tel ou tel opérateur de proposer des forfaits avec une grosse enveloppe de data en roaming… Même ( et surtout ) après le 15/06/2017
    Wait and see

  • Xtraim

    « PDG d’orange a eu tord » … du verbe tordre?