Fin du téléphone fixe : pourquoi Orange abandonne son réseau RTC et ce qu’il faut savoir

Orange a sonné ce weekend la fin du réseau de téléphonie fixe commuté (RTC). Orange abandonne ainsi un réseau vieillissant et difficile à entretenir sur fonds d’investissements dans la fibre optique, et de profonde mutation du marché. A terme, tous les appels sur numéro fixe passeront par internet. Mais rassurez-vous, l’arrêt se fera par zone et sera très progressif. Les premières déconnexions de lignes ne sont pas attendues avant 2023. 

telephone fixe

Ce n’est pas vraiment une surprise – on s’y attendait depuis au moins 2016 : le réseau de téléphonie fixe commuté, celui qui permet de passer des appels en branchant directement son téléphone sur une prise T sans passer par une box internet sont comptés. Installer une nouvelle ligne fixe deviendra impossible d’ici novembre, et progressivement le réseau sera démissionné dès 2023. Un premier test grandeur nature concluant a eu lieu en Bretagne, sans rencontrer de grande réticence. Il faut dire qu’en 2018, il n’y a plus que 9,4 millions de lignes fixes branchées directement sur le réseau commuté, sur les 20 millions de numéros fixes actifs.

Qu’est-ce que le réseau de téléphonie fixe commuté (RTC) et pourquoi Orange l’abandonne ?

Le réseau de téléphonie commuté est le réseau historique des téléphones fixes. Ce nom austère s’explique facilement : dans cette architecture, le combiné de l’abonné est directement relié à un commutateur téléphonique – un appareil du réseau public qui connecte la ligne analogique d’un abonné au reste du réseau sur demande. C’est la version moderne de la standardiste qui connecte la ligne de l’appelant à son destinataire, sauf que c’est tout de même automatique.

Les commutateurs sont installé près des abonnés. Ainsi, le territoire métropolitain est divisé en 18 zones gérées par un central téléphonique dans lequel on trouve des commutateurs. Une paire de fils de cuivre relie le central à la prise T de l’abonné. Avec le réseau commuté, on peut directement brancher un téléphone sur cette prise pour passer des appels. La voix sur ce réseau est transmise de façon analogique.

Or depuis l’arrivée d’internet, et plus particulièrement du xDSL, l’opérateur historique a commencé à ouvrir la boucle locale à la concurrence : c’est la paire de fils de cuivre qui relie la prise T au central téléphonique. Ainsi, la prise T de votre domicile n’est plus forcément connectée au réseau commuté si vous avez pris un abonnement internet « dégroupé ».

Dans ce dernier cas, votre ligne fixe passe par le box internet qui traduit le signal de votre voix en flux de streaming audio numérique, lui-même retransmis sur le réseau de téléphonie fixe VoIP via votre opérateur. Ce type d’accès à la téléphonie fixe est aujourd’hui largement majoritaire en France.

Le RTC est un réseau au bord de l’obsolescence

Le réseau RTC, analogique, est très ancien. J’évoquais plus haut les standardistes qui connectaient manuellement les lignes en France jusqu’en 1978, que l’on appelait les « demoiselles du téléphone ». Dès la fin des années 1930, on commence à les remplacer par des commutateurs automatisés. Plusieurs générations de commutateurs se succèdent, mais au tournant des années 2000, peu sont mis en service – l’un des derniers en date a été par exemple mis en service à Brest en 2002.

Résultat : les commutateurs du réseaux RTC sont anciens, et comme le souligne Le Parisien, il devient difficile de trouver des pièces de rechange. Et ce n’est pas le seul problème : les compétences pour maintenir ce réseau se font de plus en plus rares à mesure que les derniers techniciens partent à la retraite. Du coup dès 2014, le gendarme des télécommunications avait assuré qu’il ne s’opposerait pas à un abandon du réseau RTC au profit d’autres technologies.

Et en 2016, Orange, qui a repris les infrastructures de l’opérateur historique France Telecom, a annoncé son intention de tourner la page. D’autant que le nombre d’abonnements aux lignes fixes du réseau commuté est en forte baisse depuis la mi 2010 selon Orange.

Jusqu’à quand peut-on encore faire installer une ligne RTC ?

Il est déjà assez compliqué d’ouvrir une nouvelle ligne analogique dans les logements qui n’ont jamais été raccordés. Mais pas totalement impossible. Par contre dès le 15 novembre 2018, la vente d’abonnements ligne fixe sur le réseau RTC cessera. En cas de déménagement, les clients devront impérativement passer par une box pour maintenir leur accès à une ligne fixe. Le réseau ne s’arrêtera pas immédiatement de fonctionner pour autant : l’Arcep exige qu’Orange annonce 5 ans à l’avance la fermeture de « lots de plaques » autrement dit de lots de lignes fixes.

Ainsi le premier lot ne sera déconnecté qu’en 2023, de quoi laisser suffisamment de temps pour opter pour une solution alternative.

Qu’est-ce qui va remplacer le RTC ?

C’est bien là la première source d’inquiétude. Pourtant, pas de panique : il existera plusieurs solutions, en particulier pour les personnes âgées. Le plus simple sera d’opter pour un abonnement internet triple ou quadruple play qui donne donc accès à internet et à la télévision en plus d’une ligne fixe. Mais bien sûr, tout le monde n’est pas né à l’heure d’internet.

Pour ces derniers, relèvent nos confrères de France Info, des « équipements simplifiés » seront mis en vente, avec une offre sans internet et télévision à 17,96 euros, soit exactement le même prix que les abonnements actuels. Il reste le problème des appels d’urgence : aussi obsolète soit-elle, la technologie RTC est particulièrement fiable. Par ailleurs, alarmes, fax et autres équipements qui en dépendent devront être recensés, et les abonnés sont invités à se mettre en contact avec leur opérateur pour savoir si ces derniers restent compatibles ou le cas échéant, si une solution autre que leur remplacement peut être envisagée.

Il y a aussi les entreprises qui sont encore 70% à utiliser le réseau commuté pour tout ou partie de leurs installation. Mais sans doute la plus grande inconnue est de savoir ce qui se passera en cas de nouveau logement non éligible à la fibre optique ou au câble passé novembre 2018 : sera-t-il toujours possible de le faire raccorder à une boucle locale cuivre ? Et à qui s’adresser ?

Fin du téléphone fixe sur RTC : le calendrier

L’arrêt du réseau RTC sera extrêmement progressif, puisque comme nous vous le disions, Orange devra annoncer 5 ans à l’avance chaque fermeture de lots de plaques. Ces lots représentent soit des regroupements de villes ou d’arrondissements dans les grandes métropoles. Ainsi, le premier arrêt aura lieu en 2023, mais Orange n’a pas vraiment prévu de date butoir pour décomissionner l’ensemble du réseau.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Trottinette électrique : où a-t-on le droit de rouler, voici les règles

La trottinette électrique est dans le viseur de la ministre des Transports Elizabeth Borne qui a annoncé vendredi 21 septembre 2018 son intention d’interdire sa circulation sur les trottoirs. Malgré un développement rapide, les règles encadrant l’usage de la trottinette…