Fin du roaming : les Européens utilisent déjà 2 fois plus leurs smartphones à l’étranger

Maj. le 27 septembre 2017 à 9 h 48 min

Suite à la fin du roaming, la Commission européenne dévoile aujourd’hui les résultats d’une enquête Eurobaromètre Flash réalisée au cours du mois d’août. L’étude met en avant l’impact très positif de la fin des frais d’itinérance, et démontre que les habitants de l’Union européenne ont déjà commencé à changer leurs habitudes.

fin du roaming rapport commission européenne bilan

Depuis la fin du roaming, officialisée le 15 juin 2017, les habitants des pays de l’Union européenne peuvent utiliser leurs téléphones mobiles pour appeler, envoyer des SMS et naviguer sur internet dans tous les pays de l’UE sans avoir à payer de frais d’itinérance supplémentaires. Un peu plus de deux mois après l’entrée en vigueur de cette réglementation, la Commission européenne dévoile les conclusions d’une enquête menée tout au long du mois d’août pour mesurer les conséquences de ce changement.

Tout d’abord, le rapport démontre qu’une majorité de citoyens de l’Union européenne ont pris connaissance de ce changement. Fin août, 71% étaient au courant de la suppression des frais d’itinérance, et 72% estimaient que cette mesure leur profiterait. Le pourcentage augmente parmi les personnes qui ont voyagé à l’étranger depuis le 15 juin, puisque 86% de ces voyageurs sont au courant de la fin du roaming. Autant dire que la nouvelle n’est pas tombée dans l’oreille de sourds.

Fin du roaming : la Commission européenne veille à ce que les opérateurs respectent la réglementation

Par ailleurs, l’usage des données mobiles a déjà fortement évolué suite à cette mesure. Depuis le 15 juin 2017, le nombre de personnes qui utilisent les données mobiles aussi souvent à l’étranger que dans leur pays a tout bonnement doublé. 31% de voyageurs ont adopté cette pratique, contre seulement 15% au cours des mois précédents. De même, le nombre de personnes qui n’utilisent jamais les données mobiles lors d’un voyage à l’étrange a été réduit de moitié depuis le 15 juin 2017. Il s’élève désormais à 21% contre 42% auparavant.

La proportion de personnes qui préfèrent éteindre leur téléphone lors d’un voyage à l’étranger n’est plus que de 12%, contre 20% avant le 15 juin 2017. Malgré tout, 60% des voyageurs admettent continuer à limiter l’utilisation de leur smartphone lorsqu’ils se trouvent dans un pays de l’Union européenne étranger. Ces personnes craignent peut-être d’être facturées malgré la fin du roaming comme l’ont été les clients SFR au début de l’été. Paradoxalement, les opérateurs ont tout de même enregistré une augmentation des appels et de l’utilisation des données mobiles en itinérance.

La Commission européenne se réjouit également de constater que les opérateurs mobiles respectent dans l’ensemble cette nouvelle réglementation, même si la fin du roaming va faire perdre beaucoup d’argent aux opérateurs. La CE va malgré tout continuer à veiller au grain en collaboration avec les autorités de régulation nationales pour s’assurer que les opérateurs de téléphonie mobile respectent bien la fin des frais d’itinérance.

Réagissez à cet article !
  • psgced

    Je confirme j’ai passé 2 semaines en Islande début septembre et j’ai bien claqué une 10 aine de Go via mon forfait Sosh ;) bien pratique surtout que le wifi est pouris dans tous les hôtels du monde lol

  • ilététps

    c’est une très bonne initiative qu’ils aient fait ça. Enfin l’Europe sert à quelque chose.
    je pars 4 jours en Italie et je suis bien content d’utiliser mon portable comme en France pour avoir GPS et toutes les infos aux alentours. La l’utilité du smartphone prend tout son sens :)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SFR reste le champion des plaintes utilisateurs, sur le mobile et sur le fixe !

Quel est l’opérateur qui suscite le plus de plaintes ? Pour y répondre, l’Association française des utilisateurs des télécoms a dévoilé son observatoire des plaintes et des insatisfactions. Première observation : c’est Free qui provoque le moins de réclamations et c’est SFR qui en provoque le plus !

13366a01a40f3c101437e6054731632477777777777777