Fibre : pour le PDG d’Orange, ses concurrents pourraient « investir plus s’ils le voulaient »

C’est à l’occasion d’une interview réalisée par La Tribune que Stéphane Richard, PDG d’Orange, est revenu sur ses intentions pour l’année. Selon lui, sur la fibre FTTH, l’entreprise n’est pas « trop puissante » : ce sont ses concurrents qui n’investissent pas alors qu’ils le pourraient.

orange hausse tarifs stephane richard

Le marché des télécoms est devenu cinglant ces derniers temps. Après une période de fin 2015 / début 2016 calme, où les opérateurs ont discuté entre eux pour tenter de trouver un arrangement, le mariage ne s’est pas fait et la guerre a été relancée bien vite.

La guerre des forfaits tout d’abord : les promos spéciales ne cessent de s’enchaîner et dès que Free Mobile a sorti son atout, Bouygues Telecom a répondu immédiatement. Mais aussi la guerre des paroles, avec des têtes d’affiche ne cessant d’avoir le bon mot les uns pour les autres.

Pour cela, le PDG d’Orange Stéphane Richard n’est pas le dernier. Sa politique d’honnêteté impitoyable fait de belles déclarations, comme celle accordée au journal La Tribune hier. Interrogé sur la stratégie en fibre optique FTTH de l’opérateur, celui-ci se montre très critique envers ses concurrents.

Sur la peur de retrouver un Orange monopolisateur, Stéphane Richard répond : « […] chaque opérateur a fait ses propres choix. Rien n’empêchait Bouygues Telecom de consacrer beaucoup d’argent au FTTH s’il le voulait. Rien n’empêchait Free ou SFR d’en faire plus« . Il ajoute, afin d’enfoncer le clou :

« […] ces opérateurs ne sont ni petits, ni pauvres. Messieurs Niel, Bouygues et Drahi font partie des grandes fortunes mondiales. Ils ont régulièrement de grands projets d’acquisitions partout dans le monde. Qu’est-ce qui les empêche d’investir un ou deux milliards de dollars en France pour faire de la fibre ? Ils ont parfaitement les moyens de rivaliser avec Orange« .

Ca, c’est fait ! Une belle réponse directe et accusatrice qu’on ne peut s’empêcher de relier aux déclarations de Patrick Drahi, qui s’imaginait être le plus grand investisseur face à ses concurrents. Pendant que les tacles fusent, espérons tout de même que la parole se joint à l’acte.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !