Fairphone : le smartphone équitable à la conquête du grand public !

Maj. le 21 août 2018 à 18 h 51 min

Fairphone is back ! Le smartphone équitable, tombé dans l’oubli après de grosses difficultés financières, fait son grand retour. Le constructeur néerlandais a conclu une opération de financement participatif de 2,5 millions d’euros. Il est prêt à partir à la conquête du grand public. 

test fairphone 2

Fairphone est une marque que nous affectionnons particulièrement chez Phonandroid. Depuis sa création il y a cinq ans, l’entreprise a connu des hauts et des bas. Il faut dire que son pari est risqué. Dans un monde où le renouvellement de smartphone se fait tous les 18 mois en moyenne, Fairphone fait le pari de la durée de vie maximale. Car le Fairphone est un smartphone équitable.

Fairphone : le smartphone équitable…

Fairphone s’était fait connaître en France à la suite de l’enquête de Cash Investigation sur les dessous de la fabrication de nos smartphones. Fairphone était alors la preuve par l’exemple qu’il est possible de créer des smartphones en respectant les conditions de travail et l’environnement. Evidemment, tout n’est pas parfait. La marque reconnaît volontiers que son Fairphone n’est pas 100% équitable, mais il marque tout de même un grand pas en avant dans le respect de l’environnement et de l’être humain.

Ainsi, le Fairphone ne suit pas le circuit de conception traditionnel d’un smartphone. La marque essaie de minimiser au maximum les effets néfastes de la production de smartphone sur notre monde. Pour cela l’entreprise refuse par exemple d’avoir recours aux « minerais de sang » : il s’agit de zones d’extractions de matières premières nécessaires à la fabrication des smartphones faisant l’objet de conflits armés. Ces mines sont pour la majeure partie situées en Afrique, où les enfants sont exploités pour extraire les matières premières.

Fairphone choisit également les usines avec lesquelles elle travaille. L’entreprise sélectionne celles dans lesquelles les ouvriers ont des conditions de travail décentes. Mais le fondateur de Fairphone refuse d’enfiler la casquette du donneur de leçon. Si le marché en est là, ce n’est pas à cause des marques. Nous sommes tous responsables, en tant que consommateurs, de la situation actuelle. Bas van Abel explique à nos confrères du Monde :

Ce serait trop facile de dire que les méchants ce sont Apple, Samsung et compagnie. Si l’on regarde par exemple la question des conditions de travail des ouvriers dans les usines, elle est aussi largement liée au montant que chaque consommateur est prêt à payer pour avoir un téléphone… 

fairphone 2 vis

… et durable

Fairphone est un OVNI dans un marché où le renouvellement des gammes est de plus en plus rapide. Le néerlandais, lui, souhaite que son smartphone « vive » le plus longtemps possible. Car l’entreprise a également une démarche écologique. Son objectif : proposer un smartphone qui dure le plus longtemps possible pour limiter l’impact sur l’environnement. Le smartphone est modulable, c’est-à-dire qu’il peut être réparé et/ou amélioré au fil du temps. Le fondateur explique :

On doit pouvoir proposer des téléphones qui ont la plus longue durée de vie possible vu les dégâts occasionnés par cette industrie sur l’environnement. Moins Fairphone produit de téléphones, mieux la planète se porte. Ce n’est pas Tim Cook qui pourrait dire ça à ses actionnaires.

En effet, le PDG d’Apple n’a pas les mêmes objectifs que celui de Fairphone. Alors que l’un fait la course aux profits, l’autre souhaite limiter les effets néfastes de ce marché sur la planète. Visiblement le consommateur a choisi son camp. Pendant que l’américain battait des records de profits avec son iPhone, Fairphone était au bord du gouffre.

En 2017, la pénurie de composants électroniques a bien failli signer l’arrêt de mort de Fairphone. Trop petite, l’entreprise ne parvenait pas à faire pression sur les fournisseurs qui livraient des volumes monstrueux à des « concurrents » comme Apple ou Samsung. Sans approvisionnement et sans stock, Fairphone a été contraint de stopper la production et fermer sa boutique en ligne.

fairphone 2 composants

Fairphone : un nouveau départ !

A bout de souffle, Fairphone a réussi contre toute attente à ressortir la tête de l’eau. On pourrait même dire que le phoenix renaît de ses cendres. Le jeudi 16 août 2018, l’entreprise a clôturé une opération de financement participatif de 2,5 millions d’euros. Les contributeurs ont donnée entre 500 et 5000 euros chacun. Ces sommes seront converties en actions de la société. Pour le fondateur Bas van Abel, « cela montre que les gens croient en la compagnie et en son avenir ».

Cette levée de fonds redonne espoir à Fairphone qui se voit déjà augmenter significativement ses ventes. L’entreprise table sur 100 000 à 150 000 ventes par an d’ici 2020 contre 25 000 aujourd’hui, principalement en Allemagne, en Suisse et en France. Dans l’Hexagone, Orange a même choisi de distribuer le Fairphone 2. Aujourd’hui, le contexte est favorable. Le marché n’évolue plus tellement et surtout les consciences s’éveillent. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux questions écologiques et à une consommation plus responsable. Bas van Abel explique :

Les valeurs de durabilité et de respect de l’environnement n’ont jamais été aussi importantes pour les consommateurs. De plus en plus de gens veulent consommer éthique, mais, étrangement, cela ne touche pas jusque-là le secteur de l’électronique. On pense pouvoir être des pionniers en la matière.

Fairphone est semble-t-il prêt à conquérir le monde. « Pour la première fois depuis la création de Fairphone, on a sécurisé notre approvisionnement. On peut donc se concentrer sur le développement commercial » se réjouit Bas van Abel. Dans un premier temps, Fairphone souhaite s’attaquer à l’Europe du Sud et de la Scandinavie.

Les dernières infos Fairphone :

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !