Une faille de Waze permet aux hackers de traquer tous vos déplacements

Vous êtes des millions de conducteur à utiliser Waze, application GPS qui reste la plus pratique lorsqu’il s’agit de définir le meilleur itinéraire. Toutefois, une nouvelle étude révèle aujourd’hui l’existence d’une faille permettant à un hacker de tracker tous vos déplacements.

Les chercheurs de l’université de Santa Barbara viennent de mettre en évidence l’existence d’une faille au sein de l’application GPS Waze permettant de créer des milliers de « conducteurs fantômes » qui pourront ensuite surveiller les utilisateurs en temps réel. Pour prouver leurs dires, ils ont d’ailleurs fait le test et sont parvenus à retracer tous les déplacements d’un utilisateur entre Las Vegas et San Francisco pendant une période de trois jours.

Concrètement, les serveurs de Waze communiquent avec votre smartphone via une connexion sécurisée SSL. Toutefois, le chercheur Ben Zhao et son équipe sont parvenus à prouver qu’il était tout à fait possible d’introduire un ordinateur comme intermédiaire dans le connexion. Ils sont ensuite parvenus à mettre au point un programme permettant de communiquer avec les serveurs et d’introduire des voitures « fantômes ».

Une sorte d’attaque « Man in the middle » à l’aide de laquelle l’équipe est également parvenue à traquer tous les déplacements d’un de ses membres (avec son accord) et qui semble fonctionner plutôt bien, au grand désespoir des utilisateurs de l’application puisqu’il est possible de traquer à la fois les déplacements et les arrêts.

Une fois cette faille découverte, l’équipe de chercheurs a alors mis Google au courant de son existence. En janvier dernier, une mise à jour de Waze décrite comme une fonction d’économie d’énergie l’empêche désormais de diffuser votre emplacement lorsque l’application est en cours d’exécution en arrière-plan, toutefois, ça n’a pas pour autant empêché la méthode mise au point par Ben Zhao de fonctionner.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • iAndroid

    L’espionnage individuel ne cessera que ce soit avec notre consentement ou à l’insu de notre plein gré.

  • BabaTheBeast

    Petite faute de frappe avant « connexion » dans « d’introduire un ordinateur comme intermédiaire dans le connexion. »