Facebook veut vous alerter sur les photos que vous postez de vos enfants

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 10 h 38 min

Facebook devrait bientôt avertir les parents lorsque ceux-ci s’apprêtent à publier une photo de leurs enfants sur murs en mode public.

Nous avons déjà tous vu passer au moins une fois sur nos flux d’actualité la photo d’un nouveau-né encore à la maternité, ou des enfants devant leur école le jour de la rentrée. Des photos postées par des personnes qui sont certes dans nos « amis », mais dont on n’est pas toujours proche. Facebook à bien conscience du risque que cela puisse généré de mettre c’est photos à disposition d’internet tout entier.

Le vice-président de l’ingénierie Facebook Jay Parikh s’est exprimé hier sur le sujet :

« Si je souhaite envoyer une photo de mes enfants en train de jouer dans un parc sur Facebook que je n’ai pas remarqué que le partage est publique, le système auquel on pense pourrait me dire : hey, attends une minute, c’est une photo de tes enfants que tu montres d’habitude uniquement à ta famille, es-tu sûr de vouloir la partager en public ? »

Basé sur un algorithme de reconnaissance d’image, forcément très puissant, il serait capable de déterminer si un mineur est présent sur la photo. Même si pour le moment nous n’avons plus d’information sur le fonctionnement finale, on peut facilement imaginer qu’une alerte au format pop-up vienne vous avertir du risque que vous vous apprêtez à prendre.

Peu de monde s’intéresse de près au paramétrage de leur compte Facebook qui s’avère au final être une vraie passoire pour nos données personnelles. Cette nouvelle option de sécurité pourrait s’avérer très utile, car même pour les personnes les plus concernées par la sécurité de leur vie privée, les erreurs sont vite arrivées sur un réseau ou mettre les informations à la vue de tous est une lettre d’or.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • fr$4¤

    « mettre c’est photos »
    « Le vice-président c’est exprimé »

    Houaaa le niveau, c’est affligeant.
    Ma petite soeur de 12 ans écrit mieux.