Facebook : pourquoi ses utilisateurs sont aujourd’hui « en danger »

Facebook inquiète de plus en plus jusqu’à ses propres investisseurs. L’un des premiers business Angels à avoir soutenu Facebook, Roger McNamee, parle dans une tribune du « danger » que représente la « destruction du tissu social« , notamment à cause de son utilisation par de « mauvais acteurs » et le caractère selon lui « addictif » du réseau social. L’homme d’affaire regrette que le conseil d’administration en soit réduit à une « chambre d’enregistrement » et se demande comment pousser désormais les grandes entreprises du net à changer. 

facebook danger sante mentale

Facebook met ses utilisateurs « en danger » selon Roger McNamee, l’un des premiers venture capitalists à avoir cru dans le réseau social. Celui-ci réagit aux récentes mesures prises par Facebook, notamment le changement du fil d’actualités censé faire la promotion des « interactions qui ont du sens«  c’est à dire avec vos amis plutôt qu’avec des pages et des marques dans une tribune du Guardian. Une mesure bien faible selon lui, face aux vrais défis qui attendent Facebook. Celui-ci reprend à son compte de nombreuses critiques déjà formulées à l’encontre du réseau social, son utilisation par de « mauvais acteurs » notamment des puissances étrangères. Ou encore son caractère addictif.

Facebook : un investisseur s’inquiète des décisions du réseau social qui mettent ses utilisateurs « en danger »

Alors comment en est-on arrivé là ? Selon lui, le problème c’est que trop souvent « les conseils d’administration sont nommés par le PDG et agissent fréquemment comme des chambres d’enregistrement« . Une critique dirigée plus généralement vers les dirigeants des GAFA qui ont d’année en année érodé le rôle des conseils d’administration pour avoir plus de contrôle sur leur entreprise. Et il se demande comment aujourd’hui les investisseurs peuvent faire passer leur point de vue. Roger McNamee cite le cas d’Apple : deux investisseurs clé ont envoyé une lettre ouverte à l’entreprise. Ils y critiquent l’inaction d’Apple en matière de protection de la santé mentale des enfants contre les aspects négatifs des smartphones et des réseaux sociaux.

Selon lui, à l’avenir, les investisseurs de la tech vont désormais devoir employer des stratagèmes de plus en plus agressifs pour se faire entendre et forcer la direction de ces entreprises à changer de comportement. Il parle notamment des Hedge Funds qui peuvent donner des signaux de vente ou d’achat. Ou encore des clients, « en l’occurence, pour les réseaux sociaux, les régies publicitaires » qui peuvent choisir de ne plus utiliser telle ou telle plateforme. Il ne croit pas, néanmoins, que le changement puisse venir des utilisateurs de ces plateformes : « un nombre effrayant de propriétaires de smartphone montre des signes de dépendance. Ils ne peuvent plus s’arrêter« .

Il en appelle également aux employés de Facebook qui ont selon lui « beaucoup plus de pouvoir qu’ils ne le pensent » pour changer les choses de l’intérieur. Et de conclure : « si les investisseurs appliquent des techniques d’activistes et de hedge fund pour pousser des changements sociaux – plutôt que de maximiser le prix par action – les résultats pourraient être d’autant plus significatifs« .

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Facebook ajoute des publicités aux stories

Facebook va désormais diffuser des publicités entre les stories. Le réseau social va insérer des vidéos à caractère promotionnel lors de la navigation de l’utilisateur entre les différents contenus publiés par ses contacts. Fonctionnalité phare de Snapchat notamment reprise avec succès…

Snapchat lance les premières publicités impossibles à zapper !

Snapchat lance aujourd’hui les premières publicités auxquelles vous ne pourrez pas échapper ! Dans la section « Shows » de l’application, vous devrez maintenant composer avec l’apparition de courtes vidéos promotionnelles.  Après une phase de test réduite en avril dernier, Snapchat lance…