Facebook Messenger préparerait des conversations secrètes : chiffrement à venir ?

Sur le sujet du chiffrement, il semblerait que Facebook Messenger prépare une fonctionnalité de « conversation secrète », comme le code de la dernière version le révèle en prime de paiements au sein de l’application. De nouvelles fonctionnalités qui ne devraient pas tarder à apparaître sur l’application.

Le chiffrement est un débat brûlant dans notre actualité, du fait de sa mise au-devant de la scène par le débat qu’a engendré la mise en justice d’Apple par le FBI, qui se sera d’ailleurs résous par l’abandon de la plainte du service gouvernemental ayant trouvé un tiers capable d’ouvrir l’iPhone 5C incriminé.

Pourtant, la sécurité de nos appareils reste au coeur de l’attention des utilisateurs. C’est pour cela que WhatsApp propose le chiffrement bout à bout de ses discussions depuis maintenant plus de deux ans, tandis que de nouveaux services comme Telegram profitent de l’actualité pour gagner en popularité.

Sur ce terrain, Facebook Messenger n’a jamais rien proposé. L’application chiffre en effet par défaut les communications entre l’appareil source et ses serveurs, mais ces données restent aisément accessibles au développeur du réseau social phare d’Internet.

Mais cela pourrait changer à en croire nos confrères de The Information : en effet, ceux-ci auraient trouvé dans le code de la dernière version de l’application des traces d’une fonctionnalité de « discussions secrètes » ainsi qu’une fonctionnalité de paiement via mobile à la manière d’Android Pay.

Ce que veut dire « discussions secrètes » ? Nul ne le sait, mais on pense aisément à un chiffrement bout à bout des conversations comme l’actualité force à penser. Cela pourrait également tout simplement être des conversations accessibles uniquement via mot de passe, ou après un scan d’empreinte digitale sur mobile.

Reste qu’après le retour du multi-compte et la possible intégration des SMS de Facebook Messenger sur Android, et des rumeurs d’une fonctionnalité permettant de concurrencer Snapchat, l’application est loin d’être en version finale. Elle risque en effet d’acquérir de nombreuses fonctions surprises dans les prochains mois, voir semaines.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article