Facebook : comment Mark Zuckerberg compte « réparer » le réseau social en 2018 ?

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg a pris une bonne résolution en 2018 : réparer son réseau social. Le patron du réseau le plus utilisé au monde reste vague sur les choses qu’il faudra justement réparer. Mais ces propos résonnent avec une année 2017 particulièrement difficile pour le réseau social. Le patron de Facebook n’explique pas non plus précisément comment il compte, justement, faire ces réparations. Et la tâche semble énorme !

mark zuckerberg

Nouvelle année, nouvelle résolutions : Mark Zuckerberg a partagé ses voeux pour l’année 2018 sur son compte Facebook. L’occasion de parler de ses exploits « j’ai visité chacun des Etats des US, couru 365 miles, construit une intelligence artificielle pour ma maison, lu 25 livres et appris le Mandarin« . Le PDG revient ensuite sur l’année 2009 « c’était la première année de récession économique, et Facebook n’était pas encore profitable. Nous devions coûte que coûte faire sérieusement en sorte que Facebook ait un modèle économique soutenable. C’était une année sérieuse, et je portais une cravate chaque jour pour m’en rappeler« . Un crochet par 2009 qui n’est en réalité là que pour mieux mettre en évidence, vous allez le voir, les enjeux de 2017.

Facebook : Mar Zuckerberg veut « réparer » son réseau social en 2018

« Aujourd’hui, c’est comme cette première année. Le monde est anxieux et divisé, et Facebook a beaucoup de travail — que ce soit pour protéger notre communauté contre les abus et la haine, se défendre contre l’interférence d’Etats-nations, ou pour faire en sorte que le temps passé sur Facebook soit bien dépensé. Ma résolution personnelle pour 2018 est de me concentrer à réparer ces problèmes importants« , explique Mark Zuckerberg. Avant d’ajouter : « Nous ne pourrons pas empêcher toutes les erreurs ou abus, mais nous faisons en ce moment trop d’erreurs en sanctionnant nos règles et en empêchant la mésutilisation de nos outils […] ces problèmes touchent à des questions d’histoire, de civisme, de philosophie politique, de médias, de gouvernements et bien sûr de technologie« , autant de domaines où Mark Zuckerberg admet devoir encore apprendre.

L’année 2017 a été celle durant laquelle le monde a pu prendre conscience que Facebook pouvait être utilisé à des fins néfastes. Des publicités politiques, aux fake news en passant par les meurtres et suicides en direct sur Facebook Live, sans oublier les ex-employés de la firme qui ne se reconnaissent plus dans le réseau social qu’ils ont contribué a créer. Autant dire que les critiques envers Facebook ont été particulièrement virulentes, alors que des débuts de solutions, comme l’utilisation de l’intelligence artificielle pour mieux modérer les contenus choquants, ont déjà été mis en place avec des résultats mitigés. Reste à savoir si ces outils deviendront vraiment efficaces en 2018.

Mais aussi si Facebook saura adresser les autres problèmes qui ont émaillé l’année. Le défi semble tellement énorme qu’il semble requérir du réseau un changement profond de philosophie. On espère donc voir Mark Zuckerberg faire bien davantage que de porter la cravate en 2018. Et vous, que pensez-vous de ces résolutions ? Facebook peut-il changer pour mettre un terme aux menaces qui pèsent sur le plus gros réseau social de la planète ? Partagez votre opinion avec les autres membres de la communauté dans les commentaires de cet article !

Réagissez à cet article !
  • itachi

    Le type veut devenir président des États-Unis c’est tout.

  • etic

    Que des multi nationales comme les gafa prennent le contrôle sur les peuples plutôt que les états dont les représentants sont élus par les peuples est très inquiétant car nous n’avons pas les mêmes intérêts.
    Quand aux fakes news qui va déterminer quand c’est un fake news ou pas.
    Mieux vaut à mon avis un excès de liberté que l’inverse

  • Tink

    « L’occasion de parler de ses exploits « j’ai visité chacun des Etats des US, couru 365 miles, construit une intelligence artificielle pour ma maison, lu 25 livres et appris le Mandarin«  »
    Donc le mec à couru 1 miles par jour, à visiter tous les états des US (ce qui revient à visiter tous les états européens ce que font nombre de commerciaux et dirigeant, à lu 2 bouquins par mois et a appris UNE langue… Pour l’IA, c’est pas un peu son boulot ???

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !