Facebook manipulerait l’information selon d’anciens employés

Des anciens employés de Facebook viennent de lancer une véritable bombe dans les médias. Selon eux, le réseau social manipulerait les informations qui circulent. Ils filtreraient notamment les contenus des partis conservateurs américains.

Pris la main dans le sac Facebook ? Plutôt balancé par les anciens. En effet, le réseau social de Mark Zuckerberg crée la polémique suite à la révélation de plusieurs ex-employés de l’entreprise. Selon eux, Facebook manipulerait les contenus mis en avant dans la rubrique Trending Topics du réseau social. En France, cette fonctionnalité n’est pas encore disponible mais elle pourrait arriver un jour. Enfin, quand le nuage sera passé.

Car Trending Topics est une fonctionnalité qui permet de regrouper les sujets les plus populaires diffusés sur le réseau social aux Etats-Unis depuis 2014. Normalement, la rubrique est gérée par un algorithme qui calcule les sujets les plus lus, commentés, aimés etc.

Le problème, c’est que selon plusieurs anciens employés du réseau social, un filtrage des contenus était effectué tous les jours. Et ce filtrage manuel n’aurait rien d’impartial selon un ancien employé. Il explique qu’une équipe complète établit en quelque sorte une ligne éditoriale selon les engagements de l’entreprise.

Ainsi, plusieurs personnalités conservatrices auraient tout simplement été censurées comme Ted Cruz et Scott Walker, deux candidats à l’investiture républicaine aux Etats-Unis. Mais la démarche ne s’arrêterait pas aux personnalités. Plusieurs sites web réputés conservateurs auraient également été victimes de la censure de Facebook.

La polémique enfle

Evidemment Facebook a nié toute manipulation du contenu et Tom Stocky, responsable de la rubrique Trending Topics affirme que la fonctionnalité est « cohérente et neutre ». Un démenti pas tout à fait clair. Rien ne dit que cette neutralité est manipulée par une équipe.

Quoi qu’il en soit, Outre-Atlantique, la grogne monte du côté des républicains alors que la pression est forte politiquement en pleine période électorale. Ainsi le sénateur républicain John Trune a adressé une lettre à Mark Zuckerberg dans laquelle il explique :

Toute tentative, de la part d’un média social qui se dit neutre, de censurer ou de manipuler des contenus en fonction d’une sensibilité politique, constitue un abus de confiance et pose contradiction avec les valeurs d’un Internet ouvert.

Facebook fait ce qu’il veut

Ce qui met particulièrement en rogne les républicains, c’est la puissance de Facebook. Car le réseau social compte plus d’un milliard d’utilisateurs quotidiens aujourd’hui à travers le monde. Seulement voilà, Facebook est une entreprise privée, elle peut donc faire ce qu’elle veut.

D’ailleurs en dehors de la rubrique Trending Topics Facebook ne lésine pas à faire preuve de censure sur certains contenus qu’il juge inappropriés, parfois dans l’incompréhension générale. Souvenez-vous de l’utilisateur qui a vu son compte supprimé parce qu’il avait posté un tableau d’une oeuvre mettant en scène le sexe féminin. D’ailleurs, l’entreprise de Mark Zuckerberg a été poursuivie pour censure abusive en France, une première mondiale.

Facebook est une société privée qui peut faire ce qu’elle veut. Si elle veut mettre en avant un sujet ou un point de vue, c’est son droit comme celui de Fox News ou du New York Times. – Joel Kaplan doyen associé de l’université de Syracuse –

En tant que société privée, Facebook peut faire ce qu’il veut au sein de son réseau social. Il a simplement l’obligation de prévenir les utilisateurs du changement de ses conditions d’utilisation. Mais lors de l’inscription, un utilisateur du réseau social doit accepter ou refuser ses conditions.

S’il accepte, c’est donc en connaissance de cause. Libre à chacun ensuite de laisser place à son esprit critique. Après tout, il semblerait que l’on en manque un peu depuis quelques années. Que pensez-vous de cette manipulation supposée de Facebook ? Êtes-vous choqués ou estimez-vous que Facebook est dans son droit ?

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • itachi

    Facebook ne font pas ce qu’ils veulent, il y a encore des lois qui supplantent lesconditions d’utilisations.

    • Concernant la ligne éditoriale, je ne vois pas quelle loi s’appliquerait

      • leatherface

        Exactement, mis à part si la ligne éditoriale est basée sur des choses répréhensibles (terrorisme, pédophilie, racisme, diffamation …), ils font bien ce qu’ils veulent.
        En dehors de cette considération purement objective, je ne comprends toujours pas pourquoi les gens continuent d’utiliser ce site, il va bien falloir que ça s’arrête un jour.

        • crachoveride

          Parceque pour certains (dont moi) c’est bien pratique et c’est également en partie notre outil de travail par exemple tout simplement :)