Facebook Live : le réseau s’explique sur l’attentat contre les policiers

Cette semaine a été marquée par un plusieurs évènements atroces. D’abord l’attentat d’Orlando, ensuite celui dans les Yvelines où deux policiers ont été poignardés à mort. Pour ce dernier, le terroriste a revendiqué son crime dans une vidéo sur Facebook Live. Le réseau s’explique sur ces dérives et précise qu’il coopère.

Cette semaine, deux policiers ont été sauvagement tués par un terroriste à Magnanville, dans les Yvelines. Suite à son acte odieux, Larossi Aballa a revendiqué son crime dans une vidéo de douze minutes en direct sur Facebook Live, depuis le domicile des victimes, vidéo suivie pas 98 personnes (il a commis le crime au domicile des victimes qui étaient mariées).

Jean-Baptiste Salvaing, 42 ans, était commandant de police adjoint alors que sa compagne, JEssica Schneider, 36 ans, était agent administratif. Les deux policiers étaient parents d’un petit garçon de trois ans et demi. Dans la vidéo publiée par l’agence Amaq liée à Daesh, le terroriste revendique le double homicide et menace la France d’autres actions pendant l’Euro 2016.

Facebook s’explique, condamne et coopère

Ce n’est pas la première fois que Facebook Live crée la polémique. La retransmission en direct de mineurs pendant leurs ébats sexuels avaient déjà fait scandale. De tels dérapages laissaient présager bien pire. Et ce que l’on craignait a fini par arriver. Un terroriste s’est emparé de l’outil de Facebook. Faut-il alors supprimer ce genre d’outil ? Non pour Facebook, qui s’explique.

Les terroristes et les actes de terrorisme n’ont pas leur place sur Facebook. Chaque fois qu’un contenu à caractère terroriste nous est signalé, nous le supprimons aussi vite que possible. Nous traitons les requêtes en application de la loi avec la plus haute urgence.

Facebook condamne logiquement tous ces actes mais ne veut pas pour autant que la plateforme soit assimilée à un espace d’expression de haine et de violence. « Un juste équilibre entre liberté d’expression et espace sûr et respectueux » doit être trouvé explique Facebook. Et de poursuivre :

Nous comprenons et nous reconnaissons qu’il y a des défis propres au contenu et à la sécurité des vidéos en live. C’est une très grande responsabilité, et nous travaillons dur pour trouver un juste équilibre entre permettre la liberté d’expression et offrir un espace sûr et respectueux.

Pour conclure, le réseau social assure coopérer avec les autorités pour les aider dans leur enquête. Et vous, pensez-vous que des outils comme Facebook Live devraient être supprimés pour éviter ce genre de dérapage ?

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Kevin B.

    Je ne comprend même pas pourquoi Facebook s’explique… Tout utilisateur utilisant ce service est responsable de ce qu’il y fait, merci les CGU que peu de gens lisent !

  • Totoche

    Pensez vous que les couteaux de cuisine doivent être interdits car ils peuvent servir à donner la mort ?
    Non mais franchement … Facebook Live ne reste qu’un simple outil ! Mis dans de mauvaises mains il en ressort le pire, mais ça ne reste qu’un simple outil …

  • Il faudrait ajouter un bouton d’urgence, pour que la demande soit traitée quasi immédiatement, surtout. Même chose sur Periscope.

  • Pierreg4

    On dirai mon sujet de philo de se matin xd