Internet.org, l’app de Facebook qui permet un accès gratuit au web en Zambie

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 18 h 47 min

Cela fait un petit moment que l’on entend parler des projets de Mark Zuckerberg pour que le monde entier puisse disposer d’un accès à internet (et à Facebook) à moindre coût. En Zambie, Facebook est allé encore plus loin, en proposant un accès gratuit à une partie du web grâce à un accord passé avec l’opérateur Airtel et une application: Internet.org.

Internet.org

Internet.org permet ainsi aux abonnés d’Airtel d’obtenir gratuitement des informations sur la météo, la santé, ou encore les offres d’emploi. La totalité du web n’est pas accessible via cette application – mais ses utilisateurs peuvent par exemple avoir accès aux résultats des requêtes du moteur de recherche Google.

Ils peuvent également accéder à Wikipedia… et comme vous l’imaginez, ils ont bien sûr accès à Facebook et à sa nouvelle application de messagerie instantanée, Messenger. Pour le moment, l’option n’est accessible qu’aux abonnés zambiens de Airtel. Mais Mark Zuckerberg prévoit de déployer un service similaire dans d’autres régions du monde, dans un futur proche.

L’enjeu est de taille: les réseaux de données cellulaires couvrent une bonne partie du globe – mais les coûts pour y avoir accès sont souvent si prohibitifs qu’ils restent peu utilisés dans certaines zones. Pour abaisser ces coûts, depuis près d’un an, Mark Zuckerberg rassemble autour de lui une coalition d’industriels tels que Qualcomm et Sony-Ericsson.

Leur constat est simple: le data mobile coûte aujourd’hui 100 fois trop cher. Il fallait donc réduire ce coût, notamment au moyen d’applications dix fois plus efficientes, ainsi que de nouvelles technologies permettant de réduire le volume de data nécessaire, par exemple, au chargement d’une page web.

Facebook a par exemple développé HipHop, une technologie qui est compatible avec PHP, et qui permet à des serveurs existants de gérer 6 fois plus de trafic qu’auparavant. Facebook recherche également du côté des technologies de compression des données.

L’une de celles-ci, WebP, est utilisée dans l’application Facebook pour Android – WebP remplace toutes les images de divers formats par du JPEG, ce qui permet tout de même de réduire le trafic de près de 20%. Qualcomm supporte les efforts de Facebook en procédant à un lobbying intense pour pousser les Etats à réallouer leurs fréquences, et pousser à adopter des standards tels que LTE-Broadcast et LTE Direct.

Via

Réagissez à cet article !
  • Atlas

    Ce n’est pas vraiment altruiste vu que Facebook se rattrape avec les publicités mais c’est un début. Autre projet semblable et reelement gratuit dans pubs, application Wikipedia qui permet un accès gratuit au savoir depuis partout.

    • Youenn Svgn

      Mais les datas que consomme Wikipedia ne sont pas gratuits

      • Atlas

        Si, il y a un programme financé par Wikipedia pouf ca.

    • Et il y a une atteinte à la neutralité d’Internet…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Google Play Store: les développeurs d’Android viennent d’y débusquer un nouveau malware

Bravo aux développeurs de l’équipe Android ! Ceux-ci viennent en effet de remporter une belle victoire contre un nouveau malware qui avait bien décidé de se répandre sur le Google Play Store. Par leur promptitude à l’action, les développeurs sont parvenus à empêcher le déploiement de Lipizzan. Que s’est il passé au juste au fin fond du code du Play Store ?

f5f07604458e686fb6cd9905a836ada8S