Facebook fait scandale avec un sondage sur la pédophilie

Maj. le 7 mars 2018 à 10 h 53 min

Facebook se retrouve une fois de plus au coeur d’un sérieux scandale. Ce  dimanche 4 mars 2018, le réseau social a mis en ligne au Royaume-uni un nouveau sondage censé l’aider à améliorer ses conditions générales d’utilisation et à sécuriser sa plateforme. Avec deux questions très maladroites en lien avec la pédophilie, Facebook a choqué ses utilisateurs.

facebook

Comme le dévoile le journal britannique The Guardian, le questionnaire proposé par Facebook n’avait d’autre but que d’ « imaginer un monde idéal où les utilisateurs pourront définir eux-mêmes les règles de Facebook ». Comme souvent, le réseau social a en effet demandé l’avis de sa communauté sur les règles à mettre en place. Le sondage visait aussi à recueillir assez de réponses pour nourrir l’intelligence artificielle qui aide les modérateurs Facebook a trier le contenu présent en ligne.

Facebook demande l’avis de ses utilisateurs sur la pédophilie et déclenche un scandale

« Il existe une large gamme de personnes et de comportements sur Facebook. Dans un monde idéal où vous pourriez définir les règles de Facebook, comment géreriez-vous le cas suivant : un message privé, dans lequel un homme adulte demande à une jeune fille de 14 ans des photos sexuellement explicites »  interroge Facebook dans cette première question, à l’énoncé particulièrement maladroit.

On s’étonnera encore davantage des quelques réponses proposées par Facebook dans son sondage. Le réseau social laisse à ses utilisateurs le choix d’autoriser ou pas ce contenu sur la plateforme, ou de ne pas avoir d’opinion sur la question. A aucun moment Facebook ne suggère d’avertir les autorités, souligne Jonathan Haynes, journaliste au Guardian.

Dans sa seconde question polémique, Facebook se montre encore plus maladroit. « Qui devrait décider des règles concernant des messages privés, dans lesquels un homme adulte demande à une jeune fille de 14 ans des photos sexuellement explicites » demande Facebook. Là encore, le réseau social dérape avec un choix de réponses particulièrement restreint.

Ce questionnaire a provoqué un sérieux scandale sur les réseaux sociaux. Guy Rosen, le vice-président produit de Facebook, n’ a pas tardé à réagir. « Nous menons des enquêtes pour comprendre comment notre communauté pense » a-t-il expliqué, soucieux d’endiguer la polémique. « Ce type de comportement est et sera toujours totalement inacceptable sur Facebook. Nous travaillons régulièrement avec les autorités lorsqu’un comportement de ce genre est repéré  »  a rassuré Guy Rosen. »Ça n’aurait pas dû faire partie du questionnaire » a-t-il conclu. 

Le réseau social, qui vient de lancer son application Messenger Kids pour enfants, est régulièrement épinglé concernant les risques encourus par les plus jeunes. Ce n’est en effet pas la première fois que le réseau social de Mark Zuckerberg commet une grosse bourde sur le sujet . Début 2017, Facebook a livré des journalistes de la BBC à la police. Cette équipe de journaliste enquêtait sur la présence de contenus pédophiles sur le réseau social. Que pensez-vous du sondage publié par Facebook ?

Réagissez à cet article !
  • Olive

    Tout cela devient pénible. La police de la pensée traque le moindre mot pour justifier de son existence. Entre Facebook qui essaie de gérer au mieux ces déviances pédophiles et ceux qui s’émeuvent pour n’importe quoi et en font au final bien moins que Facebook, mon choix est vite fait. Vive l’efficacité, fut elle maladroite

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !