Facebook s’explique sur l’affaire d’espionnage : c’est un « bug » !

Maj. le 8 février 2017 à 15 h 18 min

Il y a quelques jours, Facebook était accusé d’espionner tous les internautes, même ceux qui n’étaient pas inscrits sur le réseau social, dans une étude publiée par une la Commission vie privée belge. Silencieuse jusqu’à maintenant, l’entreprise s’est finalement exprimée officiellement sur son blog. Selon elle, ce n’est pas de leur faute.

facebook explique espionnage bug

Souvenez-vous, fin mars, la Commission vie privée belge publiait une étude dans laquelle Facebook était accusé d’espionner les internautes, qu’ils soient connectés ou non. Même ceux qui ne se sont jamais inscrits étaient concernés par cet espionnage, grâce (ou à cause) à des cookies liés aux boutons présents sur des millions de sites internet.

Dans un long billet publié le 8 Avril sur son blog, Facebook a tenu à s’expliquer. Et on a l’impression que l’entreprise ne sait pas trop quel angle elle a pris pour sa défense.

Dans un premier temps, la firme démonte un par un les éléments de l’étude. Facebook justifie ensuite l’usage des cookies en expliquant qu’ils permettent d’ « améliorer l’expérience sur Facebook » en ce qui concerne la personnalisation des usages, la sécurité mais aussi la publicité. Sauf que ceux qui ne se sont pas inscrits sur le réseau n’ont que faire de ces arguments puisqu’ils ne veulent pas avoir d’expérience Facebook.

Ce n’était pas notre intention. Un correctif est actuellement en développement. – Facebook –

Sur ce point, Facebook explique alors avoir découvert un bug qui permet d’ « envoyer des cookies à des personnes même si elle ne sont pas présentes sur Facebook ». Et d’ajouter qu’un petit nombre seulement d’internautes ont été touchés par cette faille.

Néanmoins, Facebook promet qu’il travaille sur un correctif pour qu’il n’y ait plus aucune ambiguïté. Nous suivrons donc de près le dossier pour vérifier si oui ou non Facebook a fait le nécessaire. Nous ne sommes peut-être pas au bout de nos surprises.

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Amazon vend aussi des jeux PC piratés

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur…