Facebook : encourager les rodéos en voiture vous coûtera 2 ans de prison

Faire la promotion des rodéos en voiture sur Facebook, Twitter ou Instagram, est désormais considéré comme un délit. Si vous incitez vos abonnés, vos followers ou vos amis à participer à ces rodéos sauvages, vous écoperez d’une peine de prison de 2 ans et de 30 000 euros d’amende. 

facebook rodéos

De nombreuses villes de France sont envahies par les rodéos urbains ou « sauvages », ces rassemblements où des conducteurs s’amusent à effectuer des acrobaties en moto, en scooter ou en voiture au beau milieu de l’espace public. « En 2017, de 8 700 interventions de nos forces de police et de 6 600 interventions de nos forces de gendarmerie » a expliqué Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l’Intérieur.

Facebook : promouvoir les rodéos en voiture sur les réseaux sociaux est désormais illégal

Après de multiples pétitions incitant les autorités à s’occuper du phénomène, une proposition de loi a été adoptée récemment par le Sénat, relatent nos confrères de NextInpact. Ce jeudi 26 juillet 2018, le Sénat a finalement ratifié une proposition de loi  « renforçant la lutte contre les rodéos motorisés ». Cette nouvelle législation prévoit une peine de prison de deux ans de prison et 30 000 euros d’amende pour les personnes qui s’adonnent à un rodéo urbain.

La sanction sera exactement la même si vous encouragez les rodéos urbains sur votre compte Facebook, Twitter, Instagram ou autres, prévient la loi. « Les réseaux sociaux amplifient le phénomène en facilitant l’organisation de ces rassemblements, qui gagnent désormais l’ensemble du territoire national, y compris les zones rurales » estime la femme politique. Que pensez-vous de cette loi ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !