Facebook : bientôt un redressement fiscal de 5 milliards de dollars ?

Facebook annonçait hier ses résultats pour le trimestre et dévoilait encore une fois à quel point son ascension était impressionnante. De quoi piquer la curiosité du fisc américain qui a prévu une série de contrôles. Facebook pourrait payer de 3 à 5 milliards de dollars dans le cadre d’un redressement fiscal.

Hier Facebook annonçait qu’il s’approchait des 2 milliards d’utilisateurs (1,71 milliards exactement). Son chiffre d’affaires grimpe de 59% et son bénéfice net de 186%. Un succès fulgurant et une croissance qui ne cesse de grimper au fil des trimestres.

Une telle réussite a logiquement éveillé les soupçons du fisc américain qui a certainement estimé que les impôts payés par le réseau social étaient bien faibles comparés à ses revenus. Ainsi, il a averti Facebook qu’il réaliserait des contrôles fiscaux sur la période 2008-2013. Le fisc explique que Facebook a sous évalué ses actifs en 2010 et qu’il a transféré une partie de ses activités en Irlande pour réduire son impôt.

Informations prises, Facebook a donc déposé un dossier financier à la SEC, le gendarme boursier américain. Si pour les années 2011 et 2012 la même anomalie apparaît, Facebook pourrait devoir payer 3 à 5 milliards de dollars dans le cadre d’un redressement fiscal.

Néanmoins, Facebook conteste les premiers résultats retournés par le fisc américain concernant l’année 2010. Il envisage de déposer un recours. En attendant, le réseau social se montre coopératif.

Facebook est ici pointé du doigt mais ces pratiques fiscales sont loin de faire exception. Aujourd’hui, Apple, Microsoft ou encore Amazon ont recours aux mêmes méthodes pour réduire leur impôt un peu partout dans Le Monde.

D’ailleurs, l’Union Européenne commence à s’y intéresser de près estimant qu’il est inadmissible que les géants américains profitent des paradis fiscaux européens que sont l’Irlande et le Luxembourg.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • hellrider29

    Les dirigeants européens sont nettement plus débiles que les américains, car si les entreprises multinationales bénéficient des optimisations fiscales c’est bien parce que les taxes sont trop élevées et ils ont raison. Le problème est que les impôts élevés ça nique la croissance et la relance de l’emploi donc normal. Le cas des pays comme l’Irlande est un bon exemple à suivre.

    • itachi

      Merci pour cette brillante analyse :/

    • Supprime les impots

  • joe2x

    Ce que j’ai du mal à comprendre est que l’Irlande est en crise (ou tout du moins l’était il n’y a pas longtemps en demandant même de l’aide à l’UE) et pas mal de siège sociaux de grosses boites sont la-bas. C’est incroyable que l’Irlande ne puisse pas profiter de tous ces sièges sociaux..

    Je ne parle du lux qui n’a jamais eu de souci économique par contre …