Facebook autorise désormais les pseudonymes et présente ses excuses aux drag queens

Date de dernière mise à jour : le 8 février 2017 à 16 h 01 min

Il y a quelques semaines, Facebook a fait beaucoup de bruit avec ce qui s’est vite révélé une erreur de communication du géant. En effet, ce dernier voulant renforcer sa politique de transparence des usagers du service, une opération avait été lancée pour qu’ils utilisent leur vrai nom.

facebook dragqueen

Le problème soulevé plus tôt ce mois-ci a donc vite concerné les drag queens, travestis et transsexuels n’ayant pas forcément changé leur nom légal, mais vivant quotidiennement avec un alternatif. Ainsi, plusieurs comptes ont été fermés par le géant aux 1 milliard de téléchargements du jour au lendemain, et les autres personnes concernées avaient jusqu’à hier pour modifier leur compte et s’adapter aux règles du réseau social.

Ces utilisateurs devaient ainsi soit changer le nom de leur compte, soit en faire une page, ce qui soulevait évidemment un problème d’équité. La question concernait aussi différentes professions amenant potentiellement des personnes à être cherchées sur Facebook avec de mauvaises intentions. Dans tous les cas, ces utilisateurs avaient jusqu’au 1 er octobre pour se mettre en règle.

Bien sûr, l’information est très mal passée et face à l’ampleur de la colère et à la menace de manifestation sévissant, Facebook a rencontré des représentants des opposants au règlement. Ensemble, ils sont donc arrivés à un accord concernant les drag queen et autre transsexuels, mais aussi les travailleurs sociaux, les enseignants, les juges, et les victimes d’agressions.

facebook anonymat nom
Sister Roma et David Campos, qui a supervisé la rencontre

Peu après la rencontre, le responsable du développement produit de la société, Chris Cox, a adressé ses excuses dans lesquelles il a admis que le site avait bloqué des comptes de membres de la communauté LGBTQ simplement sur les signalements d’utilisateurs uniques. Le responsable a ensuite expliqué le fond de question pour Facebook

Notre politique n’a jamais été de demander le nom légal de chacun sur Facebook. L’esprit de notre politique est que chacun sur Facebook utilise le nom authentique qu’il utilise dans la vie réelle pour Sister Roma, c’est Sister Roma. Pour Lil Miss Hot Mess, c’est Lil Miss Hot Mess

Il y a encore beaucoup de chose pouvant s’améliorer dans les processus de signalement et mise en pratique du règlement, dans les outils pour comprendre qui est réel et qui ne l’est pas, et dans le service client pour tous ceux concernés. Tout ceci n’a pas fonctionné parfaitement et nous devons réparer ça

Il est intéressant d’observer que Facebook assouplit sa relation à l’identité des usagers au moment où son jeune et encore bien petit concurrent Ello commence à faire du bruit, ce réseau social protégeant la vie privée en permettant l’anonymat et en n’utilisant pas les données de ses inscrits.

Il serait toutefois étonnant d’affirmer qu’un outsider comme Ello ait pu changer la politique de Facebook par sa simple présence. Il est plus envisageable que Sister Roma, plaignante et présente à la réunion, ait fait trop de bruit pour le réseau social.

Réagissez à cet article !
  • Kingo Doc

    Mon Facebook est un pseudo, et j’ai jamais eu de problem :)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
3d6e8e1b2bf3676ca8ca383557db6895///////////////////