Facebook accusé de complicité de terrorisme risque 1 milliard de dollars d’amende

Facebook reste un réseau social ultra fréquenté doublé d’un outil de communication, ce n’est donc pas un hasard s’il est largement utilisé par les terroristes. Est-il pour autant responsable légalement ? La loi antiterroriste de 1992 laisse entendre que oui et une récente plainte déposée contre le réseau social pourrait bien lui coûter un milliard de dollars.

Facebook est actuellement utilisé par plus d’un milliard de personnes chaque jour, ce qui en fait un outil en or pour les annonceurs mais également pour les terroristes dont la tâche se retrouve incroyablement facilitée. Ils peuvent en effet utiliser le réseau social aussi bien pour diffuser leur propagande et trouver de nouvelle recrues que pour préparer des attaques.

Or la loi antiterroriste de 1992 interdit formellement à toute entreprise américaine de fournir services et matériels à un groupe terroriste. Et c’est justement sur cette loi que s’appuie une récente plainte déposée à l’encontre du réseau social par différents plaignants américains et israéliens. Concrètement, Facebook est accusé de complicité présumée avec le Hamas dans le cadre d’attentats survenus entre 2014 et 2016 à Tel Aviv, Jérusalem et en Cisjordanie et durant lesquels cinq des proches des plaignants ont perdu la vie.

D’après Nitsana Darshan-Leitner, directrice de Shurat Hadin, l’ONG israélienne au nom de laquelle la plainte a été déposée, le but de cette action en justice est avant tout de forcer Facebook à durcir ses règles vis à vis des contenus incitant à la violence. Notez qu’en juin dernier, les ministres de la justice et de la sécurité israéliens avaient déjà déclaré qu’ils comptaient durcir la législation du pays concernant les contenus incitant à la violence, obligeant ainsi les géants américains à rendre des comptes.

De son côté, Facebook qui s’était déjà exprimé au sujet de l’attentat contre les deux policiers survenu le mois dernier et diffusé en direct sur Facebook Live rappelle qu’un dispositif permettant de signaler les contenus incitant à la violence existe déjà sur sa plateforme. Reste à savoir s’il est vraiment efficace.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • sam

    Si on continue comme ça, on va accuser tout de complicité de terrorisme, télé, radio, internet, fabriquant d’armes, de vêtements militaire…

    • Kevin B.

      Comment gagner du fric en utilisant les recoins des lois ^_^

    • Tapian

      Certaines chaines d’infos s’en sortent plutot bien chez nous, .. jusqu’à présent

      • Jérémie

        Oh que oui !
        Je suis surpris de ne pas en voir certaines sanctionnées tellement leurs infos en temps réel doivent pénaliser le travail des forces de l’ordre…

        • Tapian

          Exactement.
          Ça viendra déjà pour le bataclan c’était limite, un jour ou l’autre les familles déposeront plaintes contre eux

  • Le Perroquet

    Cette artiicle c’est du n’importe quoi comme ce siite…justement ca arrange grave les flics que les terroristes s’affichent sur facebook…ca permet de les identifier et les localiser…c’est comme les téléphones portables dans les prisons…quelle naiveté…

    • Jérémie

      Ta signature ne serait pas : « écrit de ma cellule… » ?

  • okidoki

    Les grands nez ont senti l’odeur de l’argent.

  • Courgito Alf

    Facebook pour préparer des attaques ultra-secrètes, c’est plutôt paradoxal !

  • Jérémie

    C’est bizarre, certains vont en prison pour complicité de terrorisme…
    1 Milliard, c’est certes beaucoup mais pour Facebook, est-ce vraiment suffisant pour les inciter à établir de vraies règles et mettre en place de vrais moyens de contrôle ?