Facebook : 30000 faux-comptes incriminés, la lutte continue

Facebook est le réseau social que tout le monde consulte. Dernièrement, ce dernier a pris des mesures afin de lutter contre les comptes diffusant des informations erronées, voir de fausses news. Ces actions ont pour objectif de contrôler les contenus trompeurs et de supprimer les robots agissant sur la plateforme de partage.

facebook

Au cours de votre journée, vous risquez de passer au moins une fois sur le réseau social Facebook. Que ce soit pour vérifier vos notifications, suivre ce que font vos amis ou utiliser Perspectives, le nouveau comparateur des programmes des candidats à la présidentielle de 2017, tout est bon pour prendre une pause méritée.

Depuis plusieurs mois, Facebook est confronté à un problème sérieux. Des comptes créé par des tiers et contrôlé par des robots diffusent de fausses informations à longueur de journée. Leur activité est souvent inhabituelle et ne reflète pas ce que pourrait partager un utilisateur « humain ».

Facebook traque les faux comptes et supprime les « fake-news »

Facebook est parti en chasse contre les diffuseurs de fausses informations. Dans un billet de leur blog, le site rappelle l’importance qu’il porte à l’authenticité des interactions entre les utilisateurs. Des outils auraient été mis en place pour détecter les comportements suspects.

Dans les faits, en France, plus de 30000 actions ont été menées. Toutes n’ont pas nécessairement débouché sur des suppressions de compte, mais Facebook affirme que les responsables sont surveillés. L’entreprise ne cherche pas à bannir à tout prix, mais plutôt à déceler les comptes ayant les effets les plus importants.

Tous ces efforts convergent vers le besoin d’avoir un réseau social « propre ». Récemment, le compte du président de la République, François Hollande, a été piraté. Ces actions prouvent qu’il faut toujours rester prudent lors de la consultation d’une information publiée sur Internet. Il y aura toujours des failles qui seront exploitées, à nous de les déceler.

Réagissez à cet article !
  • sheppardpat47

    Personnellement, à force de recevoir des faux comptes avec des nanas aux gros nibards me proposant de me montrer son abricot, j’ai commencé à report les faux comptes, puis ça m’a gravement cassé les pieds et franchement je vous conseille de désactiver les invitations publiques, mettez amis et amis des amis, c’est mieux.

    • Warthawk

      De toute façon, des que j’ai une invitation, je sais que c’est forcement un fake mais j’accepte quand meme :foreveralone:

  • Antoine Debono

    Je ne sais pas trop quoi en penser , mon meilleur ami JEAN DUPONT , poste souvent des images prouvant que la terre est plate et que les chinois contrôle le monde avec des chemtrails . Son compte vient d’être supprimer , je ne comprends pas , je pense que facebook veut faire taire les combattant pour la vérité .

    • Daftspank

      Ouai c’est louche il m’est arrivé un truc du même genre. J’ai rencontré une certaine Florine Muguet sur facebook. Elle venait de la même ville que moi et en plus j’étais son premier ami. On a pas mal discuté mais c’était chiant car elle parlait pas bien français mais du jour au lendemain ils l’ont supprimé comme ça sans rien dire. C’est honteux !! Du coup j’ai même pas pu lui donner les 3000 € qu’elle me demandait pour pouvoir revenir du Togo car elle avait perdu sa carte bleu en vacances.

      • Nexus-Gen

        mdrrr

  • diordnAi

    30 000 faux comptes………. seulement ?!
    Sur plus d’un milliard d’inscriptions je pense qu’on peut au moins placer 5 millions de faux comptes.

  • canto84

    S’il vous plaît, ne laissez pas un réseau social ou n’importe quel médias filtrer le savoir pour vous: c’est à vous de décider ce qui est juste et vrai… Ne soyez pas des moutons !!!

    Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, l’on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il es bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

    Extrait du livre « Sagesse et révolte » de Serge Carfantan.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
[email protected]@@@@@@