Cet étudiant gagne près de 30 000 euros par an en jouant à GTA V !

Date de dernière mise à jour : le 10 avril 2016 à 13 h 58 min

Une fois n’est pas coutume, nous nous autorisons une petite infidélité à l’univers des smartphones et tablettes. Pas question ici d’un nouveau candidat étrange à des élections (le fondateur de Megaupload s’est lancé dans la politique alors que Dark Vador se présente aux élections présidentielles) mais bel et bien de jeu vidéo. Un jeune étudiant britannique réussit l’exploit d’empaucher près de 30 000 euros par ans en jouant à GTA V.

« J’aide les gens et leur permets de gagner du temps, je leur décrit l’emplacement de certains objets […] c’est comme si j’offrais un guide du jeu. »

Le marché des jeux vidéo est très lucratif et ce, surtout depuis les années 90 et l’émergence des consoles de salon. Si les observateurs s’accordent à dire que les casques de réalité virtuelle (dont l’Oculus Rift qui a été racheté par Facebook) représentent l’avenir des jeux vidéo, certains « petits malins », comme Fred Pye, se servent habillement des jeux actuels. Et comment, cet étudiant de 17 ans gagne 24 000 livres (environ 29 000 euros) par an en postant sur Youtube des vidéos de lui jouant à GTA.

Fred Pye a commencé à publier ces vidéos dans l’optique d’offrir des astuces et conseils aux internautes, des vidéos qui sont devenues aujourd’hui très rentables. Sa chaine Youtube, NoughtPointFourLive, est visitée à plus de 2,5 millions de reprises par mois et compte pas moins de 141 000 abonnées. Ses différentes vidéos ont même été visionnées 23 millions de fois. Les revenues publicitaires de sa chaine Youtube permettent à Fred Pye de gagner 2 000 livres par mois.

Fred Pye affirme que sa scolarité n’en pâtit pas même si une vidéo lui prend environ 3 heures et qu’il a le soutient de ses parents. L’un des produits culturel le plus vendu au monde en 2013 n’aura donc pas été rentable que pour Rockstar Games (développeur de GTA). Le plus « amusant » dans tout ça, c’est que l’étudiant n’a que 17 ans alors que GTA V est interdit aux moins de 18 ans. 29 000 euros par an pour jouer aux jeux vidéo, ça fait rêver n’est-ce pas ?

Via

Meilleur prix :

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Erimen

    Oui mais ça ne dure qu’un an ou deux ça

    • Alexandre DIEUAIDE

      il fera surement la même chose sur d’autres jeux si ils veux garder son revenu

      • Kevin.J

        difficil de se passer de 2000 livres par mois en complément une fois qu’on y a gouté en effet ! ; )

    • Kevin.J

      il optera sans doute pour un job plus « traditionnel », en attendant, ça arrondit plutôt bien les fins de mois ; )

    • Richard

      Justement il est étudiant ça doit bien l’aider =) C’est le bon plan.

  • ASno

    Je sais pas si dire : « pour jouer aux jeux vidéos » est assez. Il doit travailler ces vidéos, jouer en commentant le jeux et donnant des astuces donc… c’est un boulot aussi ;)

    • Kevin.J

      évidemment, et c’est précisé dans l’article, il faut trouver ces astuces, monter la vidéo etc, quand on sait que ça lui prend 3h c’est du travail. Reste que 2 000 livres par mois, ça fait rêver ; )

      • Alexandre DIEUAIDE

        ta le guide a 20euros donc il doit pas chercher les astuces longtemps (enfin celle du jeux de base)

        • Kevin.J

          oui mais j’imagine que si ce n’était que ça, il ne ferait pas autant de vues ; )

  • Ne confondez pas « déconseiller » et « interdit » au moins de 18an.. Sinon, en allant à Micromania, il nous demanderaient notre carte d’identité pour acheter le jeu haha

    • Kimi1

      C’est le cas dans d’autres pays, où on réclame ta carte lors de l’achat :)

  • ortograf

    « empocher »

  • peayvy

    imagine spy avec gangman style avec 1 000 000 000 de VUE !!!!
    car si avec 3 million de vue il gagne 3000e par mois fait le calcule jusqu’à 1 milliard :D

  • Vincent Airiau

    Ouais fin bon ça ne dit pas toute l’histoire, derrière y’a un boulot marketing et développement de contenu + s’entrainer à bien parler, à être intéressant et j’en passe